Zéphirin Diabré aux jeunes : « Restez vous-mêmes »

647 0

Le périple du président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) dans le grenier du Burkina, l’a conduit successivement ce jeudi 19 novembre 2015 dans la Kossi, les Banwa et le Mouhoun. Il est allé à la rencontre des populations de la région pour leur demander de voter le parti du lion le jour des élections si elles veulent le « vrai changement ».

Alliance entre le CDP et l’UPC ? 

«On a une liste de partis qui a été donnée et qui est donnée à tous les meetings qui est une liste de 12 partis avec qui on a signé le pacte. Ce sont ces partis. Le CDP ne fait pas partie de ces 12 partis. Pas du tout !»

Zéphirin Diabré

Aux jeunes sortis l’accueillir dans la Kossi, Zéphirin Diabré leur a demandé de demeurer eux-mêmes et de changer sous aucun prétexte. Il les a assurés de sa couverture et ne compte pas les laisser tomber de sitôt. Zéphirin Diabré a indiqué que la raison de sa présence se résumait à la prise en compte de leur préoccupation.

«  Restez vous-mêmes. Faites ce que vous vous voulez. N’ayez pas peur de quoi que ce soit, parce je n’ai jamais entendu dire que l’enfant d’un lion s’est perdu dans la forêt puisque c’est son père qui est le maître de la forêt », leur a-t-il dit.

A Nouna, Bado Marc, correspondant provincial de la province, a demandé aux militants de la Kossi, d’aller jusqu’au bout de la tâche. Pour lui, occuper Kossyam est bien, mais cela n’est pas suffisant. Pour Bado Marc, le travail ne sera bien fait que si le parti remporte également les législatives. « On ne donne pas du tô à quelqu’un sans la sauce Si vous lui donnez le tô, ajoutez lui la sauce Si vous le votez, votez ses enfants », a déclaré Bado Marc.

La mobilisation de la jeunesse de la capitale de la région du « grenier du Burkina » a visiblement comblé le président de l’UPC. La place des martyrs de Dédougou, a servi de lieu de convergence aux militants du parti.

Leur participation semble avoir convaincu Zéphirin Diabré que le « coup K.O. » est encore possible. Et il leur a fait savoir. « Quand je parle d’un coup K.O., c’est en vous voyant si nombreux. Je compte sur vous pour le 1 coup K.O. » a déclaré Z. Diabré.

Selon le président de l’UPC, le travail abattu par le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) avec les membres des autres partis l’a été grâce au soutien constant du peuple. Et pour cause lorsque la bouche parle, c’est qu’il y a quelqu’un qui garde le crâne.

Les militants de l'UPC à Dédougou
Les militants de l’UPC à Dédougou

C’est donc ce soutien qui a fait de lui le « guerrier du vrai changement ». « Je voudrais vous rassurer que votre guerrier a gardé la même combativité, le même engagement, la même vigueur, la même détermination, l’absence de peur qui le caractérisait quand il était au CFOP. C’est avec cela que je vais vous envoyer à Kossyam », a déclaré Zéphirin Diabré.

Encore une fois de plus dans le « grenier du Burkina », Zéphirin a émis le vœu de voir la daba disparaître au profit de la charrue et du tracteur. Selon lui, la superficie de 4 milliards d’hectares de terres cultivées doit augmenter. C’est seulement ainsi qu’il compte offrir à chaque Burkinabè trois repas par jour.

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *