Législatives 2015 : Les candidats de l’UPC/Houet face aux militants à Bobo-Dioulasso

475 0

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) de la section du Houet a organisé un meeting pour permettre aux militants de connaitre tous les candidats aux législatives de la province. C’était dans la soirée du vendredi 20 novembre 2015 à Bobo-Dioulasso.

Le Parti du lion, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) n’a plus raison d’avoir peur à Bobo-Dioulasso. Le vendredi 20 novembre 2015, la section de la province du Houet du parti a tenu un meeting devant une mobilisation qui la rassure.

« La mobilisation nous rassure et nous laisse croire qu’au soir du 29 nous pourrons sortir vainqueurs de ces élections avec la volonté de Dieu », a dit le secrétaire général de la section et candidat aux législatives, Moussa Zerbo.

Il croit à la victoire du parti au soir du 29 novembre 2015 si la population leur place confiance afin de pouvoir construire le Burkina nouveau. « Nous croyons à la victoire si le peuple burkinabè arrive à nous placer et nous faire confiance pour que nous puissions construire le Burkina dans les 5 années à venir ».

Pour lui, l’organisation de ce meeting provincial a pour objectif de passer le message du vrai changement et inviter les Bobolais à voter massivement le 29 novembre 2015.

Les femmes ont été fortement représentées
Les femmes ont été fortement représentées

Moussa Zerbo a décliné son programme de société dont les priorités sont axées sur l’éducation, la santé et l’information. Selon lui, l’éducation sera gratuite pour les enfants de 6 à 16 ans une fois que l’UPC sera au pouvoir.

« En tant qu’éducateur de formation, ma grande priorité est la priorité de mon pays. C’est l’éducation, car aucun pays ne peut se développer sans éducation. Déjà je mène les actions de plaidoyer pour l’éducation pour tous », a dit M. Zerbo.

L’UPC plaidera auprès de l’Assemblée nationale afin que les premiers soins soient gratuits sur toute l’étendue du Burkina Faso, ajoute-t-il.

Par ailleurs, les leaders du parti ont expliqué aux militants la conduite à tenir une fois dans l’isoloir. Amadou Sanou, premier sur la liste du parti, a ensuite livré un message de paix et de cohésion. « Si Dieu sait que Zéphirin peut amener la paix, il n’a qu’à faire de lui notre président. Ou alors, que ce soit tous ceux qui peuvent amener la paix dans notre chère patrie afin qu’il y’ait un changement total pour que le futur devienne meilleur que le passé », a-t-il ajouté.

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *