Me Issaka Zampaligré : « Le bâtiment de Kossyam sera mis en location»

507 0

Le candidat indépendant à l’élection présidentielle, Maitre Issaka Zampaligré a organisé un meeting à Bobo-Dioulasso, le samedi 21 novembre 2015. Il a parlé de l’emploi des jeunes, de l’autonomisation des femmes et surtout de relancer l’industrie de la capitale économique du Burkina.

Le candidat à l’élection présidentielle, Maitre Issaka Zampaligré était face aux militants de Bobo-Dioulasso, le samedi 21 novembre 2015 pour décliner son programme de société pour un Burkina nouveau.

Pour les grands chantiers du développement, Issaka Zampaligré s’est d’abord axé sur la création d’emplois pour les jeunes. « La solution de la jeunesse, c’est la création de l’emploi et nous allons trouver de l’emploi. Recruter cette jeunesse, même s’il faut reconsidérer le train de vie de l’Etat nous allons le faire, car nous n’avons pas le droit de laisser la jeunesse en bordure du chemin », dit-il.

Pour cela, il compte sur la réduction du train de vie de l’Etat pour avoir des économies. C’est ainsi qu’il envisage de mettre en location l’actuel palais présidentiel.

“Le bâtiment de Kossyam sera mis en location pour que les jeunes puissent travailler, a-t-il déclaré.  Nous ne voulons pas être à Kossyam pendant que des personnes dorment sur des nattes et d’autres boivent de l’eau bouillante”.

Ensuite, sur l’autonomisation économique des femmes, le candidat dit avoir promis «d’engager des discussions avec le pouvoir traditionnel, ou malheureusement en zones rurales ces personnes sont exclu de même que la jeunesse ».

Maitre Zampaligré a affirmé qu’il faut en outre relancer l’industrialisation de la capitale économique. Pour lui, il n’est pas question que Bobo-Dioulasso étant un carrefour entre le Mali et la Côte d’Ivoire soit délaissé. « Nous allons restaurer ce Bobo pour qu’il soit le grenier de tout le Burkina, car l’agriculture va reprendre et va nous apporter la sécurité alimentaire ».

Enfin, il s’est prononcé sur le système éducatif. Selon analyse, ce système ne fait que former des chômeurs. C’est pourquoi il envisage dans son projet de société la construction de lycées techniques et professionnels dans toutes les régions. « Nous allons décentraliser et permettre à tous ces fils du pays de vivre de façon égalitaire et de profiter pour l’inclusion ».

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *