ADF-RDA : L’AXE DE LA FEMME

64 0

Slogan : ADF-RDA : Avec la femme pour l’édification de la Patrie de notre fierté !

Message :

La femme burkinabè, à l’instar de la plupart des femmes en Afrique, fait l’objet des pires formes d’injustice et de mauvais traitements de la part de ceux qui se devaient d’être leurs premiers protecteurs c’est-à-dire les hommes.

En effet, la femme burkinabè est héritière d’une société aux fortes pesanteurs socioculturelles défavorables avec une violence inouïe par ailleurs tolérée. L’organisation sociale traditionnelle étant à prédominance patriarcale et gérontocratique, sous l’influence des pesanteurs socioculturelles, les femmes occupent une place secondaire et sont victimes de discriminations et d’injustices sociales comme l’excision, le mariage forcé, etc.

Dans notre pays, les femmes représentent 52% de la population et assurent plus de 60% de la production agricole. Leur importance en terme numérique et leur poids dans la production en font des actrices privilégiées dans la lutte pour le développement. Pourtant tous les efforts quotidiens n’ont pas une assez forte incidence sur leur niveau de vie. Selon l’enquête sur la pauvreté, elles constituent 51,7% des groupes extrêmement pauvres de notre pays.

En outre, en dépit de la législation relativement importante de ces dernières années, force est de constater de graves insuffisances dans leur mise en œuvre.

C’est pourquoi, l’ADF-RDA, dans le cadre de sa participation au gouvernement et ce, sur la base d’accords programmatiques, n’a ménagé aucun effort durant ces dernières années pour rendre effectif le quota de 30% pour les femmes aux postes électifs.

En outre, sachant que les femmes se battent dans les domaines tels que le commerce, la transformation, la restauration, l’éducation, la santé, les bâtiments et travaux publics, notre Parti l’ADF-RDA, s’engage à la mise en œuvre d’une politique volontariste dans ces secteurs afin de sortir la femme burkinabè de sa pauvreté. Selon le rapport 2010 du Centre de formalités des entreprises (CEFORE), sur 3460 créations d’entreprises enregistrées, 592 entreprises ont été créées par des femmes ce qui dénote de la nécessité de promouvoir l’accès aux crédits et à la propriété foncière pour les femmes.

Par ailleurs, le taux de mortalité maternelle estimé à 341 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2010 sera réduit à sa portion congrue en améliorant substantiellement la qualité et l’offre sanitaire. L’intensification de la scolarisation de la jeune fille contribuera à faire tomber les reliques des obstacles socioculturels.

Enfin, Il s’agira de construire avec la femme une société dans laquelle elle ne sera plus lésée et brimée. Une société dans laquelle la femme est au cœur du développement et dans la pleine jouissance de tous ses droits.

« Il s’agira simplement de Construire ensemble le renouveau de nos espérances. »

 

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *