Le Truvada, traitement préventif du VIH autorisé

805 0
La France a autorisé à une semaine de la journée mondiale contre le sida, l’utilisation de l’antirétroviral Truvada pour les personnes les plus à risques.

Alors qu’approche la journée mondiale de lutte contre le Sida, programmée chaque année le 1er décembre, la ministre de la Santé de la France, Marisol Touraine vient de se dire favorable à l’utilisation de l’antirétroviral Truvada en traitement préventif contre le VIH.

Pas un substitut du préservatif

Le Truvada est une combinaison d’antirétroviraux du laboratoire américain Gilead qui a été mise sur le marché en 2005 en tant que traitement pour les malades du sida. Il s’est ensuite avéré que, pris quotidiennement ou même quelques heures avant et après une relation sexuelle, il permettait à des personnes saines de réduire très fortement le risque d’être contaminées par le VIH. Ce traitement est relativement onéreux environ 330.000 f cfa soit 500 euros la boîte de 30 comprimés.

Le Truvada «ne doit pas se substituer au préservatif», a rappelé Marisol Touraine, la Ministre Française de la Santé. «Mais il permet de répondre à des situations dans lesquelles le préservatif ne trouve pas sa place, ou de répondre à des personnes qui ne peuvent pas, pour différentes raisons, en avoir un usage systématique, alors que ces personnes évoluent au sein de groupes où la prévalence et l’incidence du VIH est élevée». Elle a souligné qu’il y avait «urgence à agir» dans le groupe des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, «le seul groupe au sein duquel le nombre des nouvelles contaminations au VIH ne baisse pas».

«Immense satisfaction»

Début octobre, une équipe conduite par le spécialiste du sida Philippe Morlat (CHU de Bordeaux en France) avait recommandé le Truvada comme traitement préventif pour les personnes à «haut risque» (homosexuels masculins, travailleurs du sexe, consommateurs de drogues injectables). Un mois plus tard, ce sont des scientifiques de l’ANSM qui reprenaient les mêmes conclusions. Les Etats-Unis autorisent déjà le Truvada depuis 2012.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU/Burkina24

Source: Le Figaro



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *