Législatives 2015 : « Nous au FFS, nous ne faisons pas de promesses », Nebnoma Edouard Zabré

326 0

A moins de 72 heures des législatives de novembre 2015, le Front des forces sociales (FFS), parti d’obédience sankariste, a sonné la mobilisation à travers un meeting tenu ce jeudi 26 novembre 2015 à Ouagadougou. Dans son adresse, le président du parti Nebnoma Edouard Zabré a invité les Burkinabè à se démarquer « des promesses démagogiques » et à voter ‘’utile’’ en choisissant le parti du « poing levé ».

« On a vu tellement de promesses démagogiques qui n’ont jamais trouvé un solutionnement aux problèmes des Burkinabè », s’est indigné le président du Front des forces sociales, un parti inscrit à la course aux sièges à l’hémicycle, le 29 novembre prochain.

Foi de Nebnoma Edouard Zabré, « si toutefois le peuple nous accordait le suffrage dont nous avons besoin, nous pouvons mettre en œuvre ensemble, des politiques de développement commun qui puissent prendre en compte les aspirations légitimes du peuple ».

Parmi les priorités auxquelles il compte s’attaquer, il y a, entre autres, les questions de la santé, de l’eau, des infrastructures et de l’emploi.

Sur ce dernier volet, le FFS dit y accorder une grande importance car c’est l’une des préoccupations majeures de la jeunesse du Burkina Faso.

Pour le parti, cette jeunesse qui est « le fer de lance de notre développement », doit être au centre de toutes les attentions. C’est pour cette raison d’ailleurs, indique le président du parti que « le FFS a choisi de mener la présente campagne sous le thème de la jeunesse, de l’emploi et de la bonne gouvernance ».

Et pour résorber le chômage qui mine la frange jeune de la population, le parti « du poing levé » dit avoir sa formule qu’il compte faire appliquer une fois des sièges acquis à l’Assemblée au soir du 29 novembre prochain.

Il s’agit, a dit le président du parti, de peser pour « la création des conditions de croissance à travers des reformes au niveau de l’agriculture et de l’élevage ».

Aussi précise-t-il, le FFS veillera à   « l’instauration de l’enseignement professionnel à partir de la classe de 6», afin qu’au sortir des études, les jeunes puissent avoir du travail.

Pour y parvenir, Nebnoma Edouard Zabré a invité ses militants à rester mobilisés, solidaires dans l’action et persuasifs pour les camarades indécis afin qu’une fois à l’Assemblée, les valeurs cardinales que défend le parti, à savoir « la justice, la solidarité et le partage équitable des richesses », puissent triompher.

Mamady Zango

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre