Développement de sites web : WordPress passe au JavaScript

48 0

La nouvelle version de WordPress.com propose depuis le 24 novembre 2015, une nouvelle interface pour gérer les sites et poster du contenu. Automattic, l’entreprise derrière WordPress.com, propose également une application pour MacOS X.

Avec cette nouvelle version, c’est le « look & feel » de l’application que certains utilisateurs de WordPress remarqueront. Mais d’autres, en l’occurrence les développeurs, constateront un grand changement : JavaScript en lieu et place de PHP.

Si l’on fait fonctionner la version Open Source de WordPress sur un propre serveur, il est possible d’activer la nouvelle interface du site au travers du plugin « JetPack ». La version commerciale de Worpress.com propose également une nouvelle application pour Mac OS X et a par ailleurs mis en mode Open Source la nouvelle interface.

Un quart des sites web au monde…

Depuis sa création en 2003 par Matt Mullenweg comme projet Open Source, WordPress.com a progressé de façon continue et équiperait aujourd’hui près de 25% des sites au monde, selon une analyse effectuée par « W3Techs ».

Les 2e et 3e, Joomla et Drupal, sont loin derrière avec des parts de marché de 2,8 et 2,1%. L’entreprise « Automattic » qui commercialise WordPress emploie aujourd’hui environ 400 personnes.

La refonte globale a démarré il y a presque 2 ans avec pour objectif de rendre le produit plus rapide et plus adaptable. Les équipes ont intégré certaines des fonctions petit à petit mais c’est la première fois qu’elles sont accessibles en totalité pour quiconque.

Quant à savoir si cette nouvelle interface, baptisée « Calypso », va devenir partie prenante du projet WordPress Open Source, M. Mullenweg déclare l’espérer mais cela dépendra de ce que veut la communauté. En effet, Calypso n’est pas juste une refonte de l’interface mais une refonte technique complète.

Réduction du temps de portage pour les développeurs…

JavaScript pourra être utilisé pour les parties-clients comme serveurs de l’application. Pour les composants « front end » de la nouvelle interface, l’équipe Automattic s’est appuyée sur le « framework React » développé par Facebook pour créer des interfaces utilisateurs multiplateformes. Pour le back office, Automattic a choisi la plateforme Javascript Node.js.

Mullenweg a indiqué également que le même groupe de technologies a été utilisé pour bâtir l’application Mac, tout comme les applis mobiles, ceci afin de réduire le temps de portage pour les développeurs.

L’équipe WordPress a par ailleurs publié une note de blog qui détaille les principales nouvelles fonctionnalités. L’on peut également découvrir les propos de Matt Mullenweg expliquant les raisons de ce pari, qu’il qualifie lui-même à haut risque à cette adresse.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *