Ablassé Ouédraogo : « Certains sont en train de battre campagne, mais leur place devrait être en prison »

75 6

Fin de campagne pour Le Faso Autrement. Le parti a organisé ce vendredi 27 novembre 2015 au stade municipal de Ouagadougou, son meeting de clôture des campagnes pour les élections couplées présidentielle et législatives du 29 novembre 2015.

En trois semaines de campagne, « le bilan est plus que positif et la sérénité est dans le camp de la coalition Ensemble Autrement et du parti Le Faso Autrement parce que nous sommes montés progressivement en puissance », a indiqué Ablassé Ouédraogo, candidat du parti à la présidentielle du 29 novembre 2015.

Tellement positif. Pour le candidat du parti, le « bilan est tellement positif que Ablassé Ouédraogo va gagner les élections au premier tour avec un score pouvant aller de 52 à 55%, un score amplement suffisant pour garantir la légitimité et la légalité démocratique pour diriger le Burkina Faso ».

Le Faso Autrement voit une élection « très ouverte et un vote sanction » pour le 29 novembre. Ainsi affirme Ablassé Ouédraogo, « aujourd’hui, nous avons un certain nombre de candidats qui se chatouillent pour rigoler (…). Ceux qui ont fait les beaux jours du régime que le peuple a chassés ne pourront pas revenir, parce que dans notre pays, la maturité politique des Burkinabè a grandi ».

Cette sanction viendra du peuple insurgé des 30 et 31 octobre 2014 qui a réclamé le changement et l’alternance, selon lui.

Fils de paysan. Le parti affirme avoir pu couvrir l’ensemble du territoire lors de la campagne. « Nous n’avons pas lésiné sur les moyens. Nous sommes allés dans les endroits les plus difficiles, dans le milieu rural parce que fils de paysan, nous savons où il y a les difficultés », a informé le candidat du parti à la présidentielle.

Ablassé Ouédraogo une fois au pouvoir, compte adopter un modèle de développement qui va de bas en haut. Aussi, compte-t-il restaurer l’autorité de l’Etat et assurer une justice pour tous. « Certains sont en train de battre campagne, mais leur place devrait être en prison et Ablassé Ouédraogo à Kossyam, nous allons nettoyer le pays ».

Le parti appelle par conséquent les populations à lui faire confiance au soir du 29 novembre pour qu’il mette en œuvre son programme pour le « bonheur » des Burkinabè.

Yannick Sawadogo

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *