FILO : Vers l’écriture d’un statut

658 0

La 13e édition de la Foire internationale du livre de Ouagadougou (FILO) se tient du 26 au 19 novembre 2015. « Place des acteurs nationaux du livre  dans l’organisation de la FILO” est le thème retenu à cette édition. La cérémonie d’ouverture ce jeudi 26 novembre au SIAO à Ouagadougou a donné le top départ des activités de la foire.

Des conférences, des expositions-vente de livres, des dédicaces,  des animations, des espaces enfants, sont entre autres activités qui rythment la vie de la 13e Foire internationale du livre de Ouagadougou.

Cette édition met au centre de ses préoccupations les acteurs nationaux du livre à travers le thème « Place des acteurs nationaux du livre  dans l’organisation de la FILO », dans la perspective d’impliquer  ces derniers dans l’organisation d’une foire qui leur est dédiée.

Quel statut pour la FILO ? Quel  type de partenariat public-privé est le plus approprié afin de répondre aux attentes des populations dans le domaine du livre et de la lecture ? Autant de questions au coeur de la réflexion.

« Sans les acteurs , il n’y a plus de foire de livre», dira déjà ministre de la culture et du tourisme, Jean-Claude Dioma.

Nous souhaitons redéfinir le statut de la FILO. (Elle) est une activité organisée par le ministère. Elle n’a pas une structure administrative. Nous voulons que la FILO ait un statut comme le FESPACO avec une administration, un personnel dont le rôle serait d’organiser la FILO“, explique, pour sa part,  Yves Dakuo, directeur du livre.

Cependant, la filière du livre rencontre des difficultés,  notamment le développement d’une industrie du livre. Pour cela, le ministre en appelle à tous les acteurs du public et du privé « à s’impliquer entièrement  pour le développement de cette industrie qui a fait ses preuves ailleurs ».

Cette foire, en plus de sa mission de structuration, de promotion des acteurs,  veut contribuer à l’émergence d’une économie du livre. C’est en cela que des statistiques seront établies pour évaluer le volume des affaires  traitées au cours de ce marché.

Toujours dans cette optique de promotion de l’acteur national du livre, cette foire a pour écrivain d’honneur  Jacques Guegané et pour parrain Mahamoudou Ouédraogo, celui-là même qui a porté sur les fonds baptismaux la foire.

Pour rapprocher  les scolaires des auteurs, des prestations des écrivains sont prévues dans des établissements de Ouagadougou.

La grande innovation reste la création du prix littéraire de la FILO qui récompense les romans édités au Burkina et les prix spéciaux.

Plusieurs pays y participent à cette 13e édition. Il s’agit du  Togo, de la Côte d’Ivoire, de l’Algérie, du Bénin, du Mali et du Niger.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *