Observation électorale : L’Union européenne a déployé 48 autres observateurs sur le terrain

416 0

48 nouveaux Observateurs de courte durée (OCD), c’est le nombre de personnes de plus qu’a déployées ce jour 27 novembre 2015 la première Mission d’observation de l’Union européenne (MOE UE) au Burkina. Cet effectif  augmente à soixante douze (72) le nombre d’observateurs sur le terrain. Ils rejoignent ainsi les 24 Observateurs de longue durée (OLD) présents sur le terrain depuis le 7 novembre dernier.

Le sourire est visible sur le visage de la chef de la MOE UE au Burkina. Mme Cécile Kyenge n’a pas caché sa satisfaction de voir partir ces 48 nouveaux observateurs qui viennent s’ajouter aux 24 déjà présents sur le terrain depuis le début de la campagne électorale.

«  Nous sommes très fiers de réaliser cette mission qui est un peu particulière avec une méthodologie qui n’est pas pareille à toutes les autres missions puisque nous sommes ici depuis le 5 septembre. Finalement, les élections que le peuple burkinabè a fortement voulu se tiendront ce dimanche », a dit Mme Kyenge.

Les responsables de la mission souhaitant un au-revoir aux observateurs en quittance de l'hôtel pour l'intérieur du reste du pays.
Les responsables de la mission souhaitant un au-revoir aux observateurs en partance de l’hôtel pour l’intérieur  du pays.

Elle est aussi revenue sur le rôle et la place de la mission qui se résument à l’observation. Cécile Kyenge a fait savoir que la MOE n’a pas un rôle politique. Sa partition est d’ordre technique. « C’est pas une mission technique, ce n’est pas une mission politique », a dit Cécile Kyenge.

Elle a déclaré au passage que la mission ne consiste pas à juger mais observer, dire la vérité et accompagner le processus électoral.

Tous ces experts ont pour tâche de mener des observations qui seront analysées et compilées dans “l’héritage de la mission” que constitue le rapport final de la mission d’observation. Les constats faits sur le terrain par les 24 OLD et 48 OCD, « les yeux et les antennes » de la mission,  serviront donc de base de données.

«  Tout cela va nous servir à élaborer un rapport final qui doit se baser sur l’ensemble de tout ce qui sera observé sur le terrain », a indiqué la chef de la mission.

A ces 24 OLD et 48 OCD viendront s’ajouter des parlementaires (6 membres) et des ambassadeurs (une trentaine) de l’Union européenne. Cet ajout augmentera l’effectif de la mission. Elle comptera tout au plus 120 observateurs qui seront déployés sur toute l’étendue du territoire national. Le rapport final est attendu pour le 1er décembre.

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *