Sondages : « On ne se fie qu’aux urnes ! », Ablassé Séguéda de l’AJIR

450 0

Pour bilan, « notre campagne est globalement satisfaisante », a annoncé Salam Tassembéodo, directeur de campagne de l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR) lors de la conférence de presse du parti, ce vendredi 27 novembre 2015.

A quelques heures de la clôture de la campagne électorale pour les élections couplées présidentielle et législatives du 29 novembre 2015, l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR) fait le point de ses tournées. Au total, le parti de Adama Kanazoé, candidat à la présidentielle, a sillonné 20 provinces sur les 45 et 10 régions sur les 13.

Cela ne s’est pas fait sans difficultés comme l’a noté Amadou Drabo de l’équipe de la communication du parti. « La prise en charge et la formation des délégués de bureau de vote, les différents bouleversements du programme suite aux multiples sollicitations des populations et des journalistes, la modestie de nos moyens qui ne nous a pas permis de couvrir tout le pays (…) les difficultés d’ordre financier », a-t-il énuméré.

Sur le dernier point, l’AJIR dit avoir constaté une disparité des moyens utilisés par les partis politiques lors de la campagne. Le parti dit « prendre acte » et souhaiterait  que le plafonnement des dépenses de campagne soit remis sur la table de discussion.

Une certitude implacable. Pour l’AJIR, « ces élections s’annoncent d’autant plus libres que la possibilité d’un second tour pour la présidentielle se présente de plus en plus comme une certitude implacable ».

Mais à la question de savoir quelles formations politiques l’AJIR soutiendra, le secrétaire général du parti, Ablassé Séguéda rétorque : « la question qu’il faut se poser, c’est de savoir qui soutiendra l’AJIR au second tour et non le contraire !». Il annonce que le parti est « serein, confiant et l’AJIR ira au second tour ».

Sondages. « Un échantillonnage qui tourne autour de 2 000 personnes par rapport à 5 millions d’électeurs ? Si vous faites un sondage dans les sièges des partis politiques, c’est sûr que ces partis seront gagnants », a été la réponse de Ablassé Séguéda, SG de l’AJIR à propos des différents sondages publiés ces derniers temps. Et de continuer : « nous à l’AJIR, on ne se fiequ’aux urnes ! »

L’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république a félicité les partis politiques et les citoyens car aucun incident majeur n’a été signalé, mais appelle également ces citoyens à une « alternance générationnelle car, persuadée que les Burkinabè n’entendent pas faire du neuf avec du vieux ».

Et cela ne saura s’opérer, selon Salam Tassembéodo, directeur de campagne, qu’avec l’AJIR et Adama Kanazoé « qui ont su proposer à nos citoyens un projet de société cohérent qui répond à leurs aspirations ».

Yannick Sawadogo

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *