La CODEL aux électeurs : « Allez massivement aux urnes ! »

306 0

La Convention des organisations de la société civile pour une observation domestique des élections (CODEL) a fait un bilan ce 28 novembre 2015 de la campagne électorale. Ce bilan est satisfaisant, malgré quelques dysfonctionnements. Elle en appelle désormais à un bon déroulement des opérations des votes.

Pour la CODEL, par la voix de son président Me Halidou Ouédraogo ce 28 novembre 2015, la campagne électorale s’est globalement bien passée. Elle salue son caractère paisible, la courtoisie qui a régné et le comportement républicain des partis politiques. Autant d’actes qui, selon Me Halidou Ouédraogo, « démontrent la maturité démocratique du peuple burkinabè ».

Néanmoins, des dysfonctionnements ont été notés par la plateforme. Il s’agit « des articles et posts parfois virulents » sur les réseaux sociaux, de même que des « commentaires désobligeants et critiques acerbes ».

La CODEL déplore aussi le non respect du Code électoral quant à l’affichage sur les différents lieux publics. Ainsi, des effigies des candidats et des partis politiques ont été affichées sur les avenues Nelson Mandela, de la Nation, Thomas Sankara, Aboubacar Sangoulé Lamizana, de l’Assemblée nationale, de l’Indépendance, alors que ces lieux ne figurent pas sur la liste publiée par la commune de Ouagadougou.

>>> Voir : Qu’est-ce que la CODEL ?

La CODEL a enfin noté que l’interdiction de la distribution et du port de gadgets publicitaires à l’effigie des candidats n’a pas été respectée. « La CODEL déplore le fait que des stratégies de contournement ont été trouvées par les acteurs », note Halidou Ouédraogo.

Pour la suite, la Convention interpelle les différents acteurs à jouer leur rôle. Plus particulièrement en ce qui concerne les candidats, elle leur demande de faire confiance à la CENI et aux institutions judiciaires dans leurs éventuelles réclamations. Cela en sensibilisant leurs militants à « l’adoption de comportements citoyens » et à accepter les résultats définitifs ou à recourir aux voies de recours légales.

Enfin, la CODEL s’adresse à l’ensemble des Burkinabè et les appelle à aller aux urnes. « C’est une occasion donnée aux citoyens de choisir leurs responsables, car chaque peuple mérite les responsables qu’il s’est choisi », termine Me Halidou Ouédraogo.

Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre