Processus électoral: L’APDC déploie 400 observateurs

616 0

L’Association pour la promotion de la démocratie et la participation citoyenne (APDC) a décidé de déployer 400 observateurs lors scrutin couplé du 29 novembre 2015. C’est ce qui est ressorti de la conférence de presse animée par  Safiatou Lopez, présidente de la structure et Désiré Guinko ce 28 novembre 2015, veille des élections couplées.

C’est fort de la portée « historique » de l’élection présidentielle, que l’APDC mobilise 400 observateurs sur le terrain pour la surveillance du scrutin.  L’association a ainsi décidé de prendre son bâton de pèlerin pour se rendre sur les lieux de vote pour l’observation « citoyenne » des élections.

L'ambassadeur français Gilles Thibault (ici au milieu) avec derrière lui certains observateurs de l'APDC.
L’ambassadeur français Gilles Thibault (ici au milieu) avec derrière lui certains observateurs de l’APDC.

« Notre démarche s’inscrit dans une dynamique fortement citoyenne et patriotique. Notre but essentiel est d’apporter notre contribution pour un processus électoral apaisé, libre et transparent », a dit Désiré Guinko.

Selon la présidente de l’APDC, l’envoi de ces observateurs sur le terrain, répond à la nécessité « que le président qui sera élu au soir du 29 soit le président que le peuple insurgé, le peuple qui veut le changement aura choisi ». Leur déploiement se limite à la seule province du Kadiogo. Selon les responsables de l’association, le choix de la province tient compte de l’effectif du nombre d’inscrits sur la liste électorale de la CENI.

Interrogée sur la raison pour laquelle, l’APDC n’a pas rejoint par exemple l’équipe de la Convention des organisations de la société civile pour une observation domestique des élections (CODEL), voici la réponse donnée par la coordinatrice de l’association : « le fichier était déjà complet. Il était compliqué d’intégrer d’autres personnes », dit Safiatou Lopez.

L’ambassadeur de France Gilles Thibault est venu  soutenir l’initiative. « Ce que je trouve très bien, c’est qu’il y ait beaucoup d’associations qui se mobilisent comme celle-ci. Le travail qu’elles vont faire est important pour la démocratie. C’est une chose formidable pour le pays », a dit l’ambassadeur français. Gilles Thibault n’a pas caché son espoir de voir les élections se dérouler comme tous le souhaitent. « Bonne chance à tous », a conclu le diplomate.

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *