Elections couplées 2015 : La note positive du MBDHP

453 0

Ceci est un communiqué du Mouvement burkinabè des droits de homme et des peuples (MBDHP) sur le déroulement du scrutin couplé du 29 novembre 2015.

Ce 29 novembre 2013, se sont tenues les élections couplées législatives et présidentielles. Comme annoncé, le MBDHP a déployé une mission d’observation électorale de 777 observateurs répartis sur toute l’étendue du territoire national.

A l’issue de la journée électorale, suite à l’analyse des informations recueillies sur le terrain et en attendant son rapport général d’observation, le MBDHP fait les constats généraux suivants :

  1. Dans l’ensemble et à l’image de la campagne électorale, le double scrutin s’est tenu dans le calme et sans incidents majeurs ;
  2. Le MBDHP n’a noté aucune plainte majeure concernant le fichier électoral en dehors de cas de délocalisations de bureaux de vote qui ont désorienté des électeurs ;
  3. Dans la plupart des bureaux de vote visités, le personnel était au complet et en place à l’heure du début du scrutin ;
  4. Les représentants des partis politiques avaient librement accès aux bureaux de vote mais seuls l’UPC et le MPP étaient effectivement représentés dans tous les bureaux de vote visités ;
  5. La majorité des bureaux de vote visités a effectivement respecté les heures d’ouverture et de clôture du scrutin.

Cependant, dans certaines localités, particulièrement à Ouagadougou, des problèmes organisationnels assez importants ont été constatés. Il s’agit :

  1. De l’absence de personnel dans certains bureaux de vote ;
  2. Des difficultés d’acheminement du matériel électoral dans bon nombre de bureaux de vote caractérisées par l’absence de bulletins de vote, d’encriers, de lampes, etc. ;
  3. Des retards de plus de quatre (4) heures d’horloge pour l’ouverture de certains bureaux de vote occasionnés par l’absence du matériel électoral.

Le MBDHP rappelle que malgré ces dysfonctionnements, le scrutin s’est bien déroulé dans l’ensemble. C’est pourquoi, le Mouvement appelle les populations à demeurer sereine en attendant la publication des résultats provisoires par la CENI. Il appelle également l’ensemble des partis politiques et candidats indépendants à se conformer aux résultats qui seront proclamés par la CENI ou, le cas échéant, à les contester en usant des voies de droit ouvertes à cet effet.

Ouagadougou, le 30 novembre 2015

Le Comité exécutif national



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *