Roch élu Président du Faso : Réactions à chaud à Ouagadougou

266 2

Dès la proclamation des résultats, des scènes de liesse, des cris (MPP, MPP, MPP) se faisaient constater dans certains quartiers de la capitale burkinabè, dont notamment Tampouy, le quartier de la Patte d’Oie, où des boîtes de nuit sont restées ouvertes au-delà de minuit, malgré le couvre-feu. Mais avant, quelques Ouagalais ont donné leur point de vue à chaud.

Idrissa Tiemtoré, agent de santé à Kilwin : “Que Dieu soit loué. Que Dieu soit loué… Je suis plus que content, ce soir. Mon candidat, celui choisi par le peuple a remporté. Je ne peux que louer le Seigneur!”.

Maurice Isaac Yabré, chauffeur de taxi visiblement ému : “Moi je suis tout simplement heureux parce que notre homme a gagné au premier tour car c’est clair et net maintenant qu’il est l’homme de la solution”.

Jean Jack Ouédraogo, commerçant de bétail : “Je remercie Dieu et lui demande de toujours veiller sur notre pays. Mon candidat s’est positionné loin derrière mais je reste confiant quant à l’avenir du Burkina… Je suis content que les élections se soient bien déroulées dans la paix, la transparence… L’heure est maintenant à la gestion de la chose publique“.

Moussa Barry de la trentaine d’années, étudiant en 2e année de Marketing : “Je ne vais pas vous mentir. Ce jour fait partie de mes plus beaux jours. Ce coup KO là, je ne pourrai jamais l’oublier… Je suis également trop fier du peuple burkinabè pour son courage et son abnégation“.

“Moi en tout cas, je suis surpris. Parce que d’après plusieurs sondages qui prévoyaient un second tour, moi je m’attendais à aller voter à nouveau. Mais je peux dire que je ne suis pas content de la victoire de Roch”, nous confie un mécanicien ayant requis l’anonymat.

Amidou Sawadogo, fonctionnaire d’Etat : « … Comme c’est Roch qui a remporté, je pense qu’il n’y aura pas de conflits post-électoraux. Car déjà sur les réseaux sociaux, surtout pendant la campagne électorale, je voyais des publications et déclarations venant de certains militants du MPP qui me faisaient vraiment très peur…”

Il faut par ailleurs noter qu’après cette proclamation, s’ouvre l’heure du contentieux électoral. Les plaintes et les contestations devront donc être soumises au Conseil constitutionnel qui publiera les résultats définitifs dans un délai de quinze jours suivant l’expiration de la date des éventuels recours. La proclamation des résultats provisoires des élections législatives est prévue, en principe, pour ce 1er décembre 2015.

Noufou KINDO

Burkina24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre