Energie durable pour tous : Les OSC s’outillent pour en faire une réalité

667 0

Pour renforcer les capacités des Organisations de la société civile(OSC) sur l’initiative « Energie durable pour tous » des Nations Unies, Safe Energie for All (SE4ALL) en anglais, la SNV s’engage. Pour cela, l’organisation néerlandaise de développement s’est fixée pour objectif de les outiller deux jours durant sur l’initiative afin de leur permettre d’apporter leurs contributions au secteur stratégique du développement que constitue l’énergie. La séance de formation a débuté ce jour 03 décembre 2015.

Les OSC sont devenues des acteurs incontournables dans la lutte pour un meilleur lendemain au “pays des hommes intègres”. Et les partenaires au développement du Burkina en sont bien conscients. La SNV, organisation néerlandaise œuvrant également dans le secteur énergétique a décidé de les associer pour une meilleure prise en compte des objectifs visés par l’initiative  Safe Energie for All (SE4ALL)

« Ah, nous sommes au Burkina Faso. Les OSC sont un acteur clé et très important de ce pays », a dit Laurent Stratavo, directeur pays de la SNV, société néerlandaise de développement.

SE4ALL vise les trois objectifs à savoir assurer un accès universel à des services énergétiques modernes, doubler le taux global d’amélioration de l’efficacité énergétique et doubler également la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique global.

Et l’adhésion du Burkina à l’initiative SE4ALL vise d’une part à  porter la part des énergies renouvelables notamment à 50% du mix électrique en 2030 et d’une part à promouvoir l’efficacité énergétique en priorité nationale comme le moyen le plus rapide et le moins coûteux pour mieux utiliser et économiser l’énergie.

Moussa Ouattara, conseiller technique du ministère de l’énergie, a fait un court rappel du milliard d’habitants des pays en développement, vivant sans électricité et s’appuyant uniquement sur la biomasse pour la cuisson des aliments et le chauffage.

Moussa Ouattara, conseiller technique du ministère des mines et de l'énergie.
Moussa Ouattara, conseiller technique du ministère des mines et de l’énergie.

Ce qui sape davantage leur santé et limite leurs opportunités pour l’éducation et le développement et réduit considérablement leur potentiel économique et social. Et «  les apports d’énergie moderne sont indispensables à la survie, au développement humain et ont un rôle important dans l’ensemble des activités de développement », a indiqué le conseiller technique du ministère de l’énergie.

C’est dire que les OSC, qui ont du pain sur la planche sortiront ragaillardies de cet atelier de formation, toute chose qui devrait contribuer à l’application rapide et effective des 3 objectifs de l’initiative SE4ALL des Nations Unies au Burkina.

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *