Médias : L’UPB innove ses offres en journalisme avec un Master 2

313 0

L’institut des médias (IM) de l’Université polytechnique de Bobo Dioulasso (UPB) propose désormais aux étudiants et aux professionnels des médias, un Master 2 en « Techniques des métiers de l’information ». La portée et les modalités d’accès à cette nouvelle offre, ont été expliquées aux journalistes, ce samedi 5 décembre 2015 à Ouagadougou par les promoteurs.

Calqué sur le modèle offert par l’Institut de communication (ICOM) de l’université de Lyon en France, cette formation, prévue pour débuter au cours de l’année universitaire 2016-2017, est une première du genre dans la sous-région, selon les animateurs de la conférence.

Son originalité, a expliqué Christine Cognat, membre de l’Association Reporters solidaires, est qu’en plus de permettre aux inscrits de renforcer leurs capacités professionnelles dans le métier du journalisme, ce Master 2 produira des formateurs locaux, amenés à remplacer, à terme, les formateurs français.

Par ailleurs, « les cours seront dispensés sous forme de module avec un enseignement de base axé sur les nouvelles technologies », a-t-elle ajouté.

La durée de la formation se déroulera sur deux semestres de quatre mois chacun au cours desquels, sont prévus des cours théoriques, des stages d’immersion et une rédaction de mémoire.

A la fin de l’année universitaire, une possibilité sera aussi offerte aux meilleurs étudiants de suivre, en formation continue en France, le master 2 « Journalisme international numérique (JIN) » de l’Université Lumière Lyon 2. A l’issue de ce cursus, les sélectionnés obtiendront en plus du master de l’IM, un diplôme de master de l’Université Lumière-Lyon 2.

La sélection des postulants se fera « sur dossier et entretien ». Quant à leur profil, les conférenciers ont souligné que le master est ouvert aux titulaires de tout diplôme de niveau BAC + 4, aux professionnels titulaires du BAC et totalisant 5 ans d’expérience dans la profession et aux professionnels titulaires d’une licence justifiant d’au moins 2 années d’expérience.

Après l’admission à la sélection, les candidats retenus débourseront, au titre des frais d’inscription, la somme de 15 000 FCFA et pour les frais d’organisation de la sélection 15 000 FCFA. Quant aux frais de formation, ils sont fixés comme suite : 600 000 FCFA pour les étudiants non professionnels, 950 000 FCFA pour les professionnels non boursiers et 1 300 000 FCFA pour les professionnels bénéficiant d’une bourse.

Notons que chaque étudiant peut effectuer une demande de bourse, entre autres, auprès des ambassades, des Fondations ou Associations, d’entreprises privées et de l’UNESCO, ont aussi indiqué les conférenciers.

Pour rappel, le Master 2, mis en place par l’Institut des médias est le fruit d’une collaboration avec l’Institut de la communication (ICOM) de l’Université Lumière-Lyon, l’association Reporters solidaires et l’Union des journalistes, communicateurs et correspondants de presse des Hauts-Bassins (UJCP-HB), avec le soutien de la Région Rhône-Alpes et de la Région des Hauts-Bassins.

Mamady Zango (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre