La justice française lève le mandat d’amener de Guillaume Soro

502 3

24 heures après avoir lancé le mandat d’amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d’Ivoire, Sabine Khéris, la juge d’instruction parisienne vient, ce mardi 08 décembre, de procéder à la levée dudit mandat, ont annoncé mardi ses avocats. Guillaume Soro avait auparavant refusé de répondre à plusieurs convocations de la juge française.

Selon ces derniers, Jean-Paul Benoît, Jean-Pierre Mignard et Pierre-Emmanuel Blard dans un communiqué,  la magistrate a reconnu que Guillaume Soro était l’un des représentants officiels de la Côte d’Ivoire à la conférence COP 21 sur le climat et qu’il bénéficiait du statut diplomatique.

Les avocats de Guillaume Soro qui s’étaient élevés contre ce mandat d’amener, “délivré en méconnaissance des pratiques et usages diplomatiques admis et reconnus” ont transmis à la juge un premier ordre de mission du président de la République ivoirienne, Alassane Ouattara, et un second de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

La justice française recherchait le numéro 2 ivoirien dans le cadre d’une instruction sur une plainte de Michel Gbagbo, le fils de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

Michel Gbagbo, de nationalité française, avait porté plainte pendant sa détention contre Guillaume Soro et tous chefs rebelles de l’époque pour “enlèvement, séquestration, traitements inhumains et dégradants”.

Pour les avocats de Guillaume Soro, les faits allégués, “minimes, restent à prouver” et ont promis que ce dernier allait porter plainte à son tour pour dénonciation calomnieuse.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU/Burkina24

Source : Yahoo News/Reuters



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *