Stade Issoufou Joseph Conombo : L’installation des pilonnes électriques est en retard

623 0

La Fédération burkinabè de football (FBF) a organisé une visite du chantier d’installation des pilonnes électriques du Stade Issoufou Joseph Conombo, ex-Stade Municipal. C’était en marge de la cérémonie de baptême de ce stade ce jeudi 10 décembre 2015. Les travaux initialement prévus pour prendre la fin au mois d’octobre 2015 traînent toujours.

 Deux pilonnes électriques du Stade Issoufou Joseph Conombo avaient cédé après les pluies diluviennes du 1er septembre 2009. Depuis lors, il était impossible de disputer des matchs en nocturne dans ce stade situé en plein ville. Les coûts onéreux d’installation de ces pilonnes avaient contraint l’ancien maire de la ville de Ouagadougou Simon Compaoré à renoncer aux travaux tout comme son successeur Marin Casimir Ilboudo.

La Fédération burkinabè de football (FBF), principale utilisatrice de cette enceinte, a entrepris des démarches auprès de la fédération internationale de football et associations (FIFA) pour l’installation de ces pilonnes électriques afin d’éclairer le stade Issoufou Joseph Conombo pendant la nuit.

La visite du chantier organisée ce jeudi 10 décembre 2015 a permis de constater que le retard sur le chantier. Le chef d’entreprise reconnait que les travaux menés par l’entreprise Loryne connaissent un retard d’un mois. Selon lui, les difficultés s’expliquent par l’architecture et l’environnement du stade. Sur les deux trous prévus, l’excavation du premier a causé des soucis.

L'excavation de ce trou aurait donné du fil à retordre aux ouvriers
L’excavation de ce trou aurait donné du fil à retordre aux ouvriers

Le stade étant construit sur une base ultra-bétonnée, les ouvriers auraient perdu 8 marteaux piqueurs. L’entreprise en charge de l’exécution des travaux a commandé du matériel. Ce matériel se trouverait au Ghana et devrait être acheminé au Burkina pour la poursuite des travaux, selon le directeur général de Loryne, Clément Babou Nébié. Pour cela, elle a demandé une rallonge de 40 millions de francs CFA. Pourtant, le contrat prévu au départ portait sur une somme de 135 millions de F CFA.

« Nous n’avons pas eu les plans des massifs. Il n’y a pas de documents pour ces pilonnes. Nous sommes obligés d’utiliser les anciennes installations pour les nouvelles. N’ayant pas les plans de l’ancienne structure, il est difficile d’évaluer le béton qui est dans le sol. Il faut creuser et faire en fonction de la difficulté », a fait savoir Clément Babou Nébié.

Si l’entreprise est dubitative sur le délai d’exécution du chantier,  le Président de la FBF attend la fin des travaux dans trois mois afin que les matchs du championnat national de football de première division puissent se tenir en nocturne au Stade Issoufou Joseph Conombo.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *