11-Décembre 2015 à Bobo-Dioulasso : La maison de la culture baptisée Mgr Anselme Titianma Sanon

469 0

Dans le cadre de la commémoration du 55e anniversaire de l’indépendance nationale du Burkina Faso, la maison de la culture de Bobo-Dioulasso a été baptisée « Mgr Anselme Titianma Sanon ».

Zoom sur le baptême

La maison de la culture est constituée d’une salle de conférence et de spectacle climatisée de 15 000 places assises. Elle comprend en outre 5 salles de commission dont 3 de 200 places chacune, et 2 de 100 places chacune,  soit un total de 800 places.

– La maison de la culture porte désormais le nom de « Mgr Anselme Titianma Sanon », né le 31 décembre 1937, archevêque émérite, homme de culture et commandeur de l’ordre national.

 – La salle de spectacle est nommée salle « Sotigui Kouyaté », 19 juillet 1936 – 17 avril 2010, Comédien, metteur en scène, musicien. Ours d’argent 2009 du meilleur acteur, Officier de l’ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication.

-La salle Rouge : « Drissa Koné », 17 juin 1938, Fondateur du Volta Jazz, Producteur, Officier de l’ordre national.

-Salle Verte : « Drissa Koulédafourou », 22 novembre 1949 – 11 décembre 1992, Artiste musicien.

-Salle Grise : « Feu Tidiane Coulibaly »,  en 1941 -2005, Artiste musicien, Chevalier de l’ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication.

-Salle Bleue : « Madou Koné », né le 23 aout 1955, Artiste musicien ; Chevalier de l’ordre du mérite des Arts, des lettres et de la communication.

-Salle d’Exposition : « Feu Mahama Konaté », né en 1945 – 2010, Artiste musicien, Chevalier de l’ordre du mérite des Arts, des lettres et de la communication.

La maison de la culture, construite dans le cadre de la 16e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC), inaugurée le 24 mars 2012, a été baptisée ce jour vendredi 11 décembre 2015 du nom de « Mgr Anselme Titianma Sanon ».

La cérémonie a été présidée par le Ministre de la culture et du tourisme, Jean Claude Dioma.

Pour lui, ce baptême est un grand hommage aux acteurs de la culture, initié par son ministère, dans le but de les honorer pour leurs qualités, leurs expériences et leurs contributions à la nation.

Pour Mgr Anselme Titianma Sanon, archevêque émérite de Bobo-Dioulasso, ce complexe multifonctionnel qui vient combler le déficit en infrastructure culturelle de grands standings de Bobo-Dioulasso restera une maison de Dieu, de paix et de concorde.

Les grands hommes ne meurent point. Jean Claude Dioma a affirmé ceci : « Les morts ne sont pas morts, nos artistes ne sont pas morts, ils vivent entre nous à travers leurs œuvres réalisées ».

Ainsi, cette journée vient confirmer la phrase à travers la joie des familles des illustres acteurs de la culture dont les noms ornent désormais des salles de la Maison de la culture.

Selon Alimata Coulibaly, fille de Feu Tidiane Coulibaly, ce jour est un grand jour pour sa famille.

« Nous tenons à remercier le gouvernement et toute la population burkinabè pour cet honneur porté à notre endroit , a-t-elle dit.

Par ailleurs, Soundjata Wologuaim, petit fils de Sotigui Kouyaté, a affirmé qu’il est fier de voir la grande salle de spectacle de la maison de la culture porter le nom de son grand-père.

« Mon grand-père n’est pas mort, dit-il, car les gens penseront toujours à lui à travers ce beau joyau. Et je suis content de voir que le ministre de la culture puisse penser à Sotigui Kouyaté, je remercie le gouvernement ».

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre