Confirmation de l’élection de Roch Kaboré : Des candidats se prononcent

588 0

Le Conseil constitutionnel a confirmé ce mardi 15 décembre 2015, la victoire de Roch Marc Christian Kaboré, candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) à la présidentielle du 29 novembre dernier. Avec 53,46%, il est le nouveau président du Faso. Après la cérémonie, Burkina 24 a tendu son micro à quelques candidats malheureux et représentants de partis qui donnent leurs impressions.

Clément Sawadogo,  SG du MPP : « Il n’y avait pas vraiment matière à contestation »

Clément Sawadogo
Clément Sawadogo

«La non contestation des résultats de l’élection est à l’honneur de la structure d’organisation des élections qui a mis les petits plats dans les grands pour que l’élection se déroule de manière claire, limpide, transparente et équitable.

De ce fait, il n’y avait pas vraiment matière à contestation, mais je dois dire que les différents candidats à l’élection présidentielle tout comme les partis politiques ont joué fair-play, parce qu’on connait aussi des contextes où quand il n’y a pas de véritable matière à contestation, les gens produisent des plaintes, des récriminations, des réclamations juste pour amuser la galerie. Mais là, aucun candidat ne s’est livré à ce jeu ».

Nathanaël Ouédraogo, directeur de campagne de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) : « Les résultats ont été confirmés, cela veut dire que tout le processus est maîtrisé »

Nathanël Ouédraogo
Nathanaël Ouédraogo

« C’est toujours le même sentiment qui nous avait conduit le soir de la proclamation des résultats par la CENI à aller féliciter M. Roch Marc Christian Kaboré pour son élection. Les résultats ont été confirmés, cela veut dire que tout le processus est maitrisé. Nous félicitons la Transition ainsi que tous les organes.

>>>> Voir les résultats définitifs: cliquez ici 

Il faut avoir foi dans ces différentes institutions et Dieu a fait que le Conseil constitutionnel, au moment même de l’insurrection et pendant la Transition, a été refondé. Le peuple à confiance en l’institution et aux résultats qu’elle vient de donner ».

Adama kanazoé, président de l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR) : « 53%du peuple a choisi un de ses fils et nous devons être tous à ses côtés »

« Tous les Burkinabè doivent être prêts à accompagner le président élu, parce que c’est le président de tous les Burkinabè. 53%du peuple a choisi un de ses fils et nous devons être tous à ses côtés parce que son échec, c’est notre échec à tous et son succès sera aussi pour nous tous.

Adama Kanazoé
Adama Kanazoé

Pour nous, il y a deux chantiers qui sont prioritaires à savoir la question de la réconciliation et la relance de l’économie en donnant un souffle à l’investissement local ».

Boukaré Ouédraogo, candidat indépendant à la présidentielle : « Nous devons tous accepter notre défaite »

« Ce sont des sentiments de vaincu. Mais j’apprécie le vainqueur parce qu’il a gagné. C’est une compétition loyale et nous devons tous accepter notre défaite.

Boukaré Ouédraogo
Boukaré Ouédraogo

Je suis quelqu’un qui n’a jamais peur de la défaite, parce que quand tu as peur de la défaite, tu ne peux pas réussir. C’est une leçon que tout le monde doit apprendre. Ne jamais avoir peur de la défaite, parce que la victoire est devant ».

Propos recueillis par Yannick Sawadogo

Burkina24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *