Mode Avion : Le canular musical de Smarty

994 0

Depuis quelques semaines, l’histoire de  la double vie de Smarty faisait le buzz sur les réseaux sociaux. Des stars de football et de la musique notamment Aristide Bancé, Bertrand Traoré, Yves  De Bimboula, David Tayault, dans des vidéos soutenaient l’artiste et appelaient à se mettre en « mode avion ». La rumeur a tellement persisté, et devant le silence du concerné, que la conviction a fini par s’installer chez certains que Smarty filait le parfait amour avec une Ivoirienne. Mais que nenni !  C’était un canular, basé sur une malicieuse campagne de communication, pour annoncer la sortie d’un nouveau titre musical. Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook ce mardi 15 décembre 2015, jour de son anniversaire, le lauréat du prix Découvertes RFI 2013 présente « Mode avion ».

Mode avion

#ModeAvionEn ce jour 15 Decembre date de mon anniversaire, voila le meilleur cadeau que je puisse vous offrir. Ma part de verité. Louis Salif Kiekieta#ToujoursLaOuOnNeMattendsPas #smarty#Houdini#ModeAvion

Posté par Smarty sur mardi 15 décembre 2015

Burkina24

Dans le refrain de la chanson, Smarty  dit en substance : « Si ma femme voit mon portable, je te jure qu’elle me tue, qu’elle me pend avant de demander le divorce. Donc je suis en mode avion dès que je mets les pieds à la maison… ».

Il se fait plus explicite sur un post qui accompagne la vidéo : « Mode d’avion, c’est parti d’une simple idée. Du fait qu’on a un simple objet en main qui est le téléphone portable qui nous rend de grands services aujourd’hui mais qui au fur et à mesure devient un objet encombrant au sein  des couples. L’idée est partie du jeu que les garçons et les femmes font autour du téléphone.

Donc moi je me suis plutôt mis du côté des hommes et j’ai essayé de vivre la scène comme quelqu’un qui vivait en amoureux avec son portable et qui avait plein de secrets entre son portable et sa femme. Mode avion, c’est l’amour que j’ai pour mon portable et celui que j’ai pour ma femme. C’est un jeu mais du second degré.

L’histoire de la fille en Côte d’ivoire, c’est un gros canular en fait. Pour lancer le son,  on a pensé juste à une idée de créer un buzz autour de ça.  L’idée c’est de montrer aux gens les difficultés qu’on peut avoir, les problèmes qu’on peut rencontrer uniquement en fouillant dans le portable de l’autre. C’est cette instabilité que le téléphone peut créer au sein du couple qu’on a voulu démontrer en un mois ».

Il remercie par ailleurs tous ceux qui ont joué le jeu  dans les vidéos. A l’endroit des femmes, il dit ceci : «Que les femmes n’en fassent pas une affaire personnelle, parce que c’est une manière pour moi de dire aux mecs d’arrêter  de rentrer à la maison et d’être en mode avion ».

« J’aimerais retrouver cette chanson dans tous les foyers, dans les boites, sur les portables de tous les Burkinabè d’abord parce que ce sont eux qui vont porter ça au monde entier », a-t-il terminé.

« Mais, il nous a eu ! », est-on tenté de dire ! En toute, c’est une belle et innovante manière de faire la promotion de sa chanson  et une leçon morale aussi pour tous : attention aux apparences et aux rumeurs !

Revelyne SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *