Sortie d’album : Maatikara rend hommage à sa « Maman »

919 0

« Maman », de l’artiste musicienne Maatikara,  est un fruit de l’initiative de Seydoni de reconstituer une base musicale. Elle fait partie des 20 artistes retenus par le concours lancé par la structure en 2012. Cet album de 11 titres, le premier de l’artiste,  a été présenté à la presse le jeudi 17 décembre 2015 à Ouagadougou.

Mariam Aida Niatta dite Maatikara est passionnée de musique. Mais poursuivant ses études, elle participe à des compilations tel « Burkina Mousso » produite par Seydoni. En 2012, elle prend part au concours de musique lancé par Seydoni production et est retenue.

Alors commence l’enregistrement de son album dont le produit final titré « Maman » a été présenté ce jour 17 décembre 2015.

Chanté en mooré, dioula et français, on y retrouve plusieurs genres musicaux à l’écoute des 11 titres qui composent l’album. Du reggae, de la soul, du techno, du coupé décalé, du zouk, un choix délibéré à travers lequel l’artiste espère pouvoir conquérir le cœur des mélomanes.

 «J’espère que tout le monde y trouvera son compte avant que je ne conquiers ma ligne musicale plus tard », dit-elle.

En fonction du genre musical, des titres comme « Jeunesse africaine », « Tama Tama », « Bénédiction » et « Crois en toi » ont bénéficié respectivement de la participation de Dudn’J, Soum Bill, Dj  Jeff et Smockey.

Plusieurs thèmes sont abordés par l’artiste. Le titre éponyme « maman » est un hommage à sa mère disparue et qui a été son premier soutien. « C’est ma toute première chanson que j’ai écrite », confie-t-elle. Elle invite tous ceux qui ont toujours leur mère à prendre soin d’elle.

« Jeunesse africaine » invite la jeunesse à plus de combativité. Ce titre précise,  l’artiste, « a été enregistré depuis 2009 donc un peu prémonitoire parce qu’à la fin, je dis « jeunesse africaine, passe à l’action ». C’est ce qui s’est passé ». « Mettons-nous au travail parce que c’est par nous que tout va passer », ajoute-t-elle.

Les animateurs de la conférence de presse
Les animateurs de la conférence de presse

L’amour, la condition des enfants, des femmes, l’espoir, le don de soi sont entre autres thèmes   abordés dans les titres, « Tama tama », « Mon choix », « un enfant est un ange », « kassila », « reste loin », « crois en toi », « Bassenéré ».

La sortie de cette première œuvre tient lieu pour elle de donner un conseil à  la jeunesse. « Battez-vous ! exhorte-t-elle. C’est bien de  rêver  mais il faut se donner les moyens de les réaliser aussi. Cet album, cela fait près de 10 ans que je le prépare. C’est finalement avec Seydoni qu’il a vu le jour. Dans tout ce que vous entreprenez,  mets-y du cœur et ça ira », dira-t-elle.

Conscient que le gros du boulot, notamment la promotion, reste à faire, le producteur, Seydou Richard Traoré, rassure. « Le plein feu en 2016, c’est sur Maatikara avec des concerts et tournées », affirme-t-il.  

Maatikara est l’une des trois femmes sur les 20 artistes retenus lors du concours  de Seydoni et la 6ème artistes produite par Seydoni après Awetou, Mai Lingani, Folio le nuage, As Dj, Solo Dja Kabaco. 16 autres sorties d’albums  sont en cours dont celui  de la regrettée Loti-K  à titre posthume.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *