Législatives 2015 : Le recours contre Juliette Bonkoungou déclaré irrecevable

118 0

Le 7 décembre 2015, un recours a été déposé au Conseil constitutionnel par Hamado Ouédraogo qui réclamait l’inéligibilité de Juliette Bonkoungou, candidate sur la liste nationale du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) aux législatives du 29 novembre 2015 alors qu’elle est toujours magistrate.

Dans sa décision numéro 2015-39 du 18 décembre dernier, le Conseil constitutionnel a tranché. Le recours a été déclaré irrecevable car ayant « été introduit hors délais ». La magistrate siègera donc à l’Assemblée nationale. En rappel, aux législatives 2015, le parti de Blaise Compaoré a récolté 18 députés.

Magistrature et députation : Que dit la loi ?

Me Farama : « on ne peut pas être magistrat et accomplir un mandat électif parce qu’il y a la séparation stricte des pouvoirs. C’est ce principe-là qui fait qu’on interdit à un magistrat d’entrer en politique ». Aussi, ajoute Me Farama, si un magistrat veut faire la politique, il lui faut abandonner officiellement la magistrature. Il existe une loi explicite qui interdit cela, à savoir la loi sur la magistrature.

L’intéressée, Juliette Bonkoungou joint par Burkina 24 ce lundi 21 décembre 2015 rappelle qu’elle a « quitté le palais de justice depuis 1987 » pour être directrice de la télévision nationale.

Juliette Bonkoungou note par ailleurs qu’il y a deux lois en ce qui concerne l’entrée des magistrats en politique. Celle de 2001 qui exige une demande de disponibilité avant l’engagement politique et celle de 2015 qui demande la démission.

« Au moment où je déposais mon dossier, explique-t-elle, la loi de 2015 qui demande la démission n’était pas entrée en vigueur. C’est donc sur la base de la loi de 2001 que j’ai demandé à être mise en disponibilité pour les activités politiques ». Selon Juliette Bonkoungou, « on fait tout un plat pour un dossier qui pour moi est très simple ».

Yannick SAWADOGO

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre