L’Ouganda pénalisé pour “harcèlement”

261 3

La Banque mondiale vient d’interrompre le programme d’amélioration du réseau routier au profit de l’Ouganda qu’elle finançait. Les raisons avancées par l’institution financière est le mauvais comportement de certains employés du chantier accusés d’agression sexuelle et harcèlement contre des collègues et des filles mineures des régions de Kamwenge et Fort Portal Road, dans l’ouest du pays. Le reliquat des 265 millions de dollars se trouve par ailleurs gelé.

En attendant que l’enquête livre toutes ses conclusions à la demande des populations locales, selon le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, “les multiples manquements” relevés dans ce projet sont inacceptables.

Outre les accusations d’agressions sexuelles, le sous-traitant mis en cause est soupçonné d'”entorses contractuelles”, soulevant des inquiétudes pour les droits des travailleurs.

Ce projet de la Banque mondiale est le second du genre à être suspendu suite à un prêt de 90 millions de dollars qui avait dû être rangé en février 2014 en guise de sanction de l’institution de Breton Woods contre le gouvernement ougandais après l’adoption d’une loi réprimant l’homosexualité.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU/Burkina24

Source: BBC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre