Mandat d’arrêt contre Compaoré : “Nous ne sommes pas au courant” (porte-parole du gouvernement ivoirien)

180 4

Le gouvernement ivoirien, à travers son porte-parole, affirme ne pas être courant du mandat d’arrêt international que la justice burkinabè  a lancé,  dans le cadre du dossier de l’assassinat du président Thomas Sankara, contre l’ancien président Blaise Compaoré réfugié à Abidjan.

« Premièrement, nous ne sommes pas au courant de l’information que vous donnez. Même si c’était le cas, nous avons eu l’habitude ici de ne pas commenter les décisions de justice»,  a déclaré Bruno Nabagné Koné, ministre de la Poste, des technologies de l’information et de la communication, ce 23 décembre 2015, selon ses propos rapportés par APA.

Les autorités judiciaires burkinabè affirment avoir transmis le mandat d’arrêt aux autorités ivoiriennes depuis le 4 décembre 2015 et étaient en train de préparer la demande d’extradition de l’ancien président burkinabè.

Blaise Compaoré est inculpé pour complicité d’assassinat et recel de cadavres dans l’affaire de l’assassinat de Thomas Sankara et de douze de ses compagnons le 15 octobre 1987.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre