Trésors humains vivants : 17 lauréats élevés au rang de patrimoine immatériel

1027 0

La première édition des Trésors humains vivants (THV) a eu lieu ce mercredi 23 décembre 2015 à Ouagadougou. A l’occasion, 17 lauréats ont été élevés au rang de patrimoine immatériel du Burkina Faso. La cérémonie de proclamation s’est tenue sous le patronage du président de la transition, Michel Kafando.

Initié depuis 2004 sous l’impulsion de l’UNESCO qui entendait par cette reconnaissance,  « promouvoir les connaissances et pratiques traditionnelles exceptionnelles existantes et encourager les communautés à renouer avec la chaîne de transmission », la proclamation des THV dans sa configuration actuelle est une première du genre au Burkina Faso, a laissé entendre le ministre de la culture, Jean Claude Dioma, par ailleurs président du comité de pilotage.

Par « Trésor humain vivant », explique-t-il, il faut comprendre qu’il s’agit d’une personne détenteur de savoirs ou de savoir-faire, expert dans son domaine,  et travaillant surtout à le léguer  aux jeunes générations pour le pérenniser.

Au départ, 348 candidats issus des 13 régions du pays ont pris part à la compétition.  48 ont été présélectionnés après un examen minutieux des dossiers par une commission scientifique. Les critères de sélection, a confié l’Abbé Mukassa Somé, Vice-président du comité de pilotage, se sont fondés sur  « la pertinence de l’expertise, l’ancrage communautaire, l’engagement à transmettre, le risque de disparition et l’intérêt extra communautaire ».

Même si quelques imperfections ont été notées dans la constitution des dossiers, a souligné le ministre en charge de la culture, l’examen a révélé que « le Burkina est riche d’hommes pétris de savoir et de savoir-faire mais retranché dans l’anonymat ».

Ainsi, au final, 17 personnes ont été retenus comme THV et désormais, souligne le ministre de la culture, « leur image sera gravée en lettres d’or sur la liste des érudits » et ce, au même titre que les grands noms connus comme le Sénégalais Sembène Ousmane.

 Les domaines de spécification des lauréats ont été la décoration murale, la musique traditionnelle, la bendrologie, le balafon, la fabrication des carquois, la sculpture, le cor, l’indigo, la fabrication des flèches, la préparation du tô de sorgho rouge, la céramique, la maroquinerie, le tissage et le chœur populaire.

Pour le porte-parole des récipiendaires, Frédéric Pacéré Titenga, c’est un satisfecit général qui se dégage de cette reconnaissance de la Nation. Selon lui, être élevé à ce titre est une reconnaissance pérenne qui fait d’eux « des morts parmi les vivants et des vivants par les morts ». Aussi, à travers sa voix, les 17 THV ont promis de faire déteindre leurs talents aux jeunes générations.

Mais la transmission de « cet héritage qui fait la spécificité et la grandeur de l’Africain », a indiqué Konomba Traoré, l’un des lauréats, ne doit pas se faire à sens unique. « Il faut que les jeunes partent vers les vieux, détenteurs du savoir pour apprendre et que les vieux se montrent aussi disposer à enseigner aux jeunes ce qu’ils savent », a-t-il dit.

Embouchant la même trompette, Victorine KI née Toé a invité toute la jeunesse burkinabè à s’intéresser beaucoup à leur richesse culturelle, à leur patrimoine.

Du reste, des propos du président du Faso, Michel Kafando, il est ressorti que tous les lauréats de cette première édition des THV méritent considération et protection car en eux, rayonne la culture de notre pays. En perspective, ajoute-t-il, il importe maintenant de mettre à leur disposition des moyens de sorte à leur permettre de transmettre leur savoir et savoir-faire aux jeunes.

Notons que la deuxième édition des THV est prévue pour  2017.

Mamady Zango (Stagiaire)

Burkina24


Les lauréats et leur domaine de qualification

Nom et Prénom Localisation Nom de l’élément Domaine
Tintama Kaye Centre-sud/Nahouri/Tiébélé Décoration murale Artisantat
Diabouga Tiabrimana Est/Gnagna/Coalla Musique traditionnelle Art du spectacle
Pacéré Titenga Plateau central/Oubritenga/Ourgou-Manega Bendrologie Art du spectacle
Traoré Konomba Centre/Kadiogo/Ouagadougou Balafon Artisanat
Sia Boureima Centre-Sud/Zecco Fabrication de carquois Artisanat
Konaté Bomavé Boucle du Mouhoun/Baé/Boromo Sculpture Artisanat
Kaboré Larba Plateau central/ Ganzourgou/Meguet Le cor Art du spectacle
Kaboré Dénis Plateau Central/Ganzourgou L’indigo Artisanat
Gorgo Hado Léontine Centre/Kadiogo/Ouagadougou Musique traditionnelle Artisanat
Some Da Etienne Sud-ouest/Ioba/Dano Fabrication de flèches Artisanat
Ouédraogo Martine Plateau central/Oubritenga/Ziniaré Préparation du tô de sorgho rouge Art culinaire
Yerbanga Frédéric Plateau central/Oubritenga/Ziniaré Céramique Artisanat
Ouédraogo Benjamin Centre-nord/Bam/Kongoussi Maroquinerie Artisanat
Ouédraogo Souleymane Centre-nord/Sanmatenga/Kaya Tissage Artisanat
Kaboré Raphael Plateau Central/Ganzourgou/Zorgho Sculpture Artisanat
Dabiré Pia Sud-ouest/Ioba/Zambo Chœur Populaire
Toé/Ki Victorine Artisanat


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *