MACA : Plan ou tentative d’évasion ?

287 0

Des rumeurs circulent sur les réseaux sociaux depuis la journée du 24 décembre 2015 faisant état d’une “tentative d’évasion du Général Gilbert Diendéré” des geôles de la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). 

La rumeur a enflé à tel point que les médias ont dû mettre la main à la pâte pour savoir de quoi il relève. Selon ainsi nos confrères du faso.net, il y a  eu une “tentative d’évasion” concernant le Général Gilbert Diendéré et le Général Djibrill Bassolé, incarcérés dans le cadre du putsch du 16 septembre 2015.

L’opération, déjouée dans sa phase de planification, serait, toujours selon lefaso.net, une  initiative de soldats de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), une cinquantaine environ, et le meneur aurait été mis aux arrêts.

Une source bien introduite au sein de la justice militaire, jointe par Burkina24, a cependant nié en bloc cette information. Du moins, en partie. “Je suis formel : il n’y a eu ni évasion ni tentative d’évasion à la MACA” , affirme la source qui a tenu à garder l’anonymat. Un message émanant de la communication de l’Etat-major des armées ajoutera en fin de soirée que l’information sur la “libération de prisonniers” à la MACA est “erronée” et “infondée”.

Plan d’évasion ou tentative d’évasion ?

Ce qui jette désormais le trouble sur cette affaire. Toutefois, il apparaît  une nuance de mots dans les différentes versions données. Tout le monde semble s’accorder qu’il n’y a pas eu de “tentative d’évasion” au sein même de la MACA, mais qu’il y a eu “planification d’une tentative d’évasion“, laquelle aurait été déjouée avant sa mise en application.

 Notre source  à la justice militaire ne nie pas en effet qu’il y ait eu des arrestations. “Tous les jours, pour la sécurité de l’Etat,  il y a des dispositions sécuritaires qu’on prend” , explique-t-elle.

Dans ce contexte, un communiqué officiel des autorités compétentes ne serait pas superflu pour éclairer davantage la lanterne des citoyens.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre