Vérité sur l’affaire Norbert Zongo : « Une question de temps » selon Michel Kafando

652 0

Dans son discours d’au revoir à la Nation  prononcé ce lundi 28 décembre 2015, le président de la Transition Michel Kafando a fait le bilan de son mandat en ce qui concerne la justice.

Dès sa prise de fonction, Michel Kafando avait annoncé la réouverture du dossier Thomas Sankara tout en espérant que « sa résolution devait contribuer à favoriser la réconciliation nationale ». Ce fut fait. Des autres cimes de sang, le président de la Transition a rappelé que l’affaire Norbert Zongo a été une préoccupation pour lui.

« Le dossier est désormais très avancé avec l’inculpation de certains des auteurs de sorte que la manifestation de la vérité n’est plus qu’une question de temps », a-t-il promis.

>>>>L’intégralité du discours de Michel Kafando : Cliquez ici 

Pour les victimes de l’insurrection, Michel Kafando précise qu’en plus des indemnisations, une commission d’enquête a été mise en place dont le mandat pourrait englober la situation des victimes du coup d’Etat des 16 et 17 septembre 2015. Pour les autres dossiers qui n’ont pas pu être élucidés, « faute de temps », explique Michel Kafando, leur dénouement « sera du ressort du prochain gouvernement ».

Les crimes économiques n’ont pas été mis en marge dans le bilan de Michel kafando. « Beaucoup a été déjà fait », rassure-t-il en prenant en exemple les « nombreuses mises en accusation et les inculpations déjà opérées » avant d’annoncer que les audits se poursuivent au niveau de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat désormais constitutionnalisée.

Le président de la Transition dit faire « entièrement confiance à la perspicacité du Contrôleur général et de ses collaborateurs pour continuer la traque des prévaricateurs et des corrupteurs ».

Yannick SAWADOGO

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *