Burkina : Les mandats des députés validés

459 0

Ce mercredi 30 décembre 2015 a eu lieu au Conseil national de la Transition (CNT), la validation des mandats des députés élus le 29 novembre dernier et l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale burkinabè.

L’appel nominatif des députés pour la validation de leurs mandats a donné comme résultat 125 députés présents sur les 127. Et pour cause, les deux autres, à savoir Lamine Bayiré du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et Amadou Tall du Mouvement pour la démocratie en Afrique (MDA), absents, sont impliqués dans des affaires de justice et sont écroués à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou.

Mais bien avant cet appel, c’est le président du Conseil national de la Transition (CNT) qui procédé à l’installation du bureau d’âge, l’instance chargée de la validation des mandats et de la désignation du nouveau président de l’Assemblée nationale. Cherrif dans son discours a souhaité « bon mandat aux 127 personnalités élues » tout en insistant sur le fait que ce fut un « honneur » pour lui « d’avoir servi » son pays.

Après le désistement de certains députés (doyens) pour raison de maladie et de convenance personnelle, c’est le député René Lompo qui a présidé le Bureau en qualité de doyen et assisté des députés Blaise Dala et Boureima Youmou qui sont les plus jeunes.

Apres cette validation des mandats, les regards se tournent vers le second volet de cette séance, l’élection du président de l’Assemblée nationale. Deux candidats sont en lice, notamment Adama Sosso de l’Union pour le progrès et le Changement (UPC) et Salif Diallo du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

>>>> Lire aussi : Salif Diallo élu président de l’Assemblée nationale 

Yannick SAWADOGO

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre