L’AS Makadam permet aux orphelins de Koudougou de fêter Noël

746 0

L’Association sportive Makadam club de basketball composé des élèves du Lycée français Saint-Exupéry de Ouagadougou ont offert des vivres et divers cadeaux à des orphelins de la ville de Koudougou (137 km de Ouagadougou) le mercredi 23 décembre 2015. Ils étaient accompagnés de leurs encadreurs.

Essoh Pélagie Bado et ses enfants ont fêté Noël grâce aux joueurs de l'AS Makadam
Essoh Pélagie Bado et ses enfants ont fêté Noël grâce aux joueurs de l’AS Makadam

Après les parquets de basketball, les joueurs de l’AS Makadam font œuvre utile. Ils ont permis à une soixantaine d’orphelins de la ville de Koudougou de faire la fête de Noël comme d’autres camarades de leurs âges. Ils ont offert des vivres, des vêtements, des jouets etc. à ces enfants sans parents et démunis. Le premier orphelinat qui a reçu les joueurs de l’AS Makadam est Association d’insertion, aide aux orphelins (AEO).

Cet orphelinat situé à l’ex-gare d’une compagnie de transport compte 50 enfants âgés entre 3 ans et 15 ans à l’école à partir de la garderie jusqu’à la classe de troisième. Selon Rockia Nagalo, monitrice dans cet orphelinat, ce don va permettre aux orphelins de faire la fête compte tenu des conditions difficiles dans lesquelles se trouve l’orphelinat avec un bâtiment inadapté, un manque de matériel.

Bado Essoh Pélagie (gauche) est seule avec ses neuf orphelins
Bado Essoh Pélagie (gauche) est seule avec ses neuf orphelins

Les enfants de l’orphelinat « Bii fangr y a douni fang » qui signifie sauver un enfant, c’est sauver l’humanité, a aussi reçu la visite des joueurs de l’AS Makadam.

Selon la gestionnaire de cette association Essoh Pélagie Bado, ce don de vivres est le bienvenu dans la mesure où son association qui compte neuf orphelins dont certains sont scolarisés ne bénéficient d’aucun soutien au niveau national. Le geste des joueurs de l’AS Makadam est un soulagement pour elle qui se posait des questions sur la manière dont elle fêterait la Noël avec ses enfants.

A l'association d'insertion, aide aux orphelins, l'on a besoin d'un meilleur local et de matériels
A l’association d’insertion, aide aux orphelins, l’on a besoin d’un meilleur local et de matériels

Les joueurs de l’AS Makadam étaient accompagnés de leur entraîneur Alain Traoré. Selon lui, ce geste entre dans le cadre de l’esprit du basketball qui est le partage. « Le basket enseigne l’esprit d’équipe. Nous courrons tous derrière un seul ballon et il faut le partager avec tout le monde pour pouvoir marquer. C’est l’esprit de partage et de solidarité », a précisé Alain Traoré.

Cet esprit doit continuer également hors des terrains de jeu. « Il faut savoir partager ce qu’on a et ce qu’on ressent au terrain, c’est-à-dire le bonheur et la joie qu’on gagne en jouant on doit être en mesure de les partager avec tout le monde. Donc c‘est le basket au service des plus démunis », a soutenu Alain Traoré qui a refusé de donner le montant de la contribution de chaque chacun.

Ce n’est pas la première fois que l’AS Makadam entreprend une telle initiative. L’année dernière, cette formation, championne en minimes et cadets dans le championnat burkinabè la saison écoulée (2013-2014), a remis des vivres aux orphelins de Koudougou. Ils ont promis de rééditer l’initiative en décembre 2015.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *