2016 : Vœux de Burkinabè

604 0

2016, c’est dans quelques heures. La tradition sera respectée. Les vœux pour le nouvel an sont au rendez-vous. Burkina24  a tendu son micro à quelques Burkinabè dans les rues de Bobo-Dioulasso.

Abdoulaye Ouattara, journaliste à la  radio Ouaga FM, correspondant RFI malinké 

« Notre souhait le plus ardent c’est que 2016 soit une année de paix, de tolérance et de cohésion sociale pour l’ensemble du peuple burkinabè. Aussi, c’est une occasion de souhaiter beaucoup de paix à l’endroit du peuple burkinabè, car nous venons de passer à une nouvelle année dont nous avons connu des moments pour la relance d’un nouveau Burkina.

Egalement étant secrétaire général de l’Union des journalistes communicateur de presse des Hauts-Bassins (UJCHB), je souhaite à l’ensemble de la presse burkinabè beaucoup de courage et beaucoup de professionnalisme pour que nous puissions œuvrer et travailler dans la dignité».

Mikaïlou Diarra, Directeur régional des douanes de l’Ouest

« A l’orée du nouvel an 2016, il me plait particulièrement de souhaiter à tous les partenaires de la chaine douane une bonne et heureuse année 2016. Puisse Dieu le tout puissant les conforte de leur activité professionnelle et familiale.

Le DR des douanes, Mikailou Diarra souhaite une année de relance économique

Je leur formule également les vœux, qu’ils connaissent beaucoup de joie et beaucoup de perspectives dans le cadre de leurs affaires.

En particulier, aux acteurs du monde des affaires, je leur souhaite tout une année de relance économique. Plus l’activité économique est relancée, plus leur part productive au budget de l’Etat s’accroit et plus les politiques de développement seront menées avec aisance et beaucoup de professionnalisme. Bonne et heureuse année 2016 à tous ».

Balla Fayama, mécanicien 

« Pour cette nouvelle année, mes vœux à l’endroit de la population ce sont la longévité, la santé, beaucoup de bonheur. Surtout la paix pour l’ensemble de la nation burkinabè.

Balla (en bleu) demande au Président de voir le problème de parcelle à Bobo-Dioulasso

Nous demandons au Président de travailler pour tout le Burkina Faso, de créer des emplois pour la jeunesse et faire son possible pour réduire le coût des produits de première nécessité. Car il y a trop de choses qui nous fatiguent à Bobo-Dioulasso, précisément le problème des parcelles. Le Président doit avoir un regard sur ça pour outiller les nouveaux maires afin qu’ils puissent bien travailler à ce que tous les Burkinabé puissent être sous des toits ».

Ibrahim Coulibaly, commerçant 

« Nous prions Dieu pour qu’il donne longue vie à tous, la santé et amener la paix au « Pays des Hommes intègres ». Nous voulons que le président pense à tout le monde,  surtout le monde du commerce, de travailler pour l’éducation, la santé et l’agriculture.

De tout faire pour la justice afin que le Burkina Faso soit vraiment un pays de référence en Afrique et dans le monde entier ».

Mariam Traoré, vendeuse de kiosque 

« Mes vœux est que Dieu puisse nous donner longue vie, et que la nouvelle année se passe dans la paix, dans la concorde et dans le bonheur. Nous demandons aussi au Président de faire l’effort pour un changement radical afin que les jeunes Bobolais puissent trouver de l’emploi.

Pour Mariam Traoré, il faut vraiment un changement radical

Le président doit faire du Burkina Faso une référence, pour que tout soit réalisable à travers les aides à la jeunesse et aux femmes ».

Propos recueillis par Sidiki TRAORE

Correspondant de Burkina24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *