Etre heureux au quotidien : Les solutions de la neuroscience

656 0

Tous autant que nous sommes, nous avons souhaité à un(e) proche, un(e) ami(e), une bonne et heureuse année 2016. Mais qu’est-ce qu’être heureux au juste ? Comment y parvenir ? Que faire faire pour y arriver ? La neuroscience offre 5 habitudes qui feront de vous quelqu’un d’heureux.

Alex Korb est un chercheur en neuroscience à l’université de Californie (UCLA). Et il suggère 5 simples habitudes qui peuvent vous rendre heureux  au quotidien.

Ecouter la musique lorsque vous vous sentez bien

La musique affecte le cerveau d’une des plus intéressantes des manières. Etiez-vous heureux au lycée ? Il vous suffit d’écouter la musique que vous aimiez en son temps. Ce qu’en pense A.  Korb :

« L’un des plus effets de la musique provient de sa stabilité à nous rappeler des environnements dans lesquels nous avons écouté cette musique. Imaginons que le lycée a constitué le plus heureux instant de votre vie. Lorsque vous commencez à écouter cette musique que vous écoutiez en ce temps-là, cela peut vous aidez à vous sentir plus connecté à cet instant de bonheur de votre vie et le rend encore plus présent »

Rire – et porter des lunettes de soleil

Lorsque tu te sens heureux, tu ris. L’inverse marche aussi. Lorsque tu ris, ton cerveau arrive à détecter cela et dit : « tiens, je ris. Cela voudrais dire que je suis heureux ». Ainsi, le bonheur  fait rire. Et rire peut aussi produire le bonheur. « Lorsque tu commences à changer les émotions que tu montres sur ton visage, cela change la manière dont ton cerveau interprète le tas de stimulations ambiguës. Et si tu commences par pousser la probabilité dans la direction positive, alors cela aura un réel effet bénéfique », commente le neurologue.

Quant aux lunettes de soleil, elles tuent le strabisme. Le reflet du soleil peut vous faire loucher. Et loucher semble signifier être soucieux. Les lunettes de soleil peuvent aider votre cerveau à se dire « hey, tout va bien ».

Penser aux objectifs change votre perception du monde

Lorsque vous vous sentez stressé ou challengé,  pensez à vos buts ultimes. Cela procure à votre cerveau un sens du contrôle et cela peut libérer la dopamine, laquelle vous fera sentir mieux et plus motivé. « Les objectifs et intentions que vous fixez dans votre cortex préfrontal change votre vision du monde », indique A. Korb.

Avoir un bon sommeil

Il est avéré que le degré de dépression indique à quel point les gens ne dorment pas assez. Plus intéressant, l’inverse sied : un mauvais sommeil cause également la dépression. « La dépression cause des troubles du sommeil mais les troubles du sommeil sont encore plus sujet à la dépression », dit le neurologue.

La neuroscience combat la procrastination

La procrastination est un cercle vicieux parce nous reportons les choses. Ainsi, nous avons moins de temps pour achever les projets et demeurons encore plus stressés, plus procrastinés, avons de moins en moins du temps, toute chose qui nous stresse davantage. Que faire ?

« Lorsque le cortex préfrontal est pris offline par le stress, nous arrêtons de faire les choses qui sont très agréable. Au lieu d’avoir l’air accablé, poses toi la question ’’quelle est cette petite chose que je pourrais faire maintenant et qui pourrait m’aider à approcher cet objectif que j’essaie d’atteindre ?’’. Un petit pas dans ce sens peut le faire commencer à se sentir plus atteignable », assure le neurologue Alex Korb.

Ce n’est pas tout. Il y a sortir marcher chaque matin, de préférence avec un(e) ami(e). Voici ce que dit le neurologue : « La marche engages le système d’exercice. Et sortir marcher hors des rayons solaires, t’expose aux bénéfices du système du sommeil et peut impacter le système de la sérotonine. Si tu le fais tous les jours, alors cela commence à s’enraciner dans le stratum dorsal et deviens une bonne habitude. Si tu peux le faire avec un ami, ce sera meilleur en raison de la connexion sociale ».

Tu veux être heureux ? Tu n’as qu’à essayer.

Oui Koueta

Burkina24

Source : time.com



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *