Noël : Les policières se rattrapent auprès de leurs enfants

473 0

Le personnel féminin de la Police Nationale a organisé un arbre de Noel au profit des enfants de tous les policiers. L’initiative est de l’Association des fonctionnaires féminins de l’institution. L’activité s’est déroulée dans l’enceinte du centre culturel Dieudonné de la capitale dans l’après-midi de ce dimanche 3 janvier 2016.

Comme bon nombre de métier, la fonction du personnel de la Police Nationale l’occupe la majeure partie de son temps. Même les jours de fêtes y passent. C’est « en raison de la spécificité de nos missions. Ces dernières semaines, on a beaucoup intervenu dans la sécurisation routière », note la commissaire de police et vice-présidente de l’association , Jocelyne Dabiré.

Cette spécificité leur laisse peu de temps même en période de festivités comme lors des célébrations de la fin de l’année. Enfants de policiers, ces touts petits « n’ont pas toujours l’occasion de les avoir les jours de fêtes ».

Pour rattraper le temps, le personnel féminin a décidé de leur offrir cet instant « spécial » qu’est l’arbre de Noëll. Selon la commissaire de police Jocelyne Dabiré, l’arbre de Noel, c’est pour leur rappeler qu’ils n’oublient pas leur rôle de mères  et de pères. « Ce n’est pas un oubli, assure-t-elle. Tout ce que nous faisons, c’est grâce à eux et surtout pour eux ».

Commissaire Dabiré Jocelyne, vice-présidente de l'association des fonctionnaires féminins de la Police Nationale
Commissaire Dabiré Jocelyne, vice-présidente de l’association des fonctionnaires féminins de la Police Nationale

Les papas étaient absents sur le lieu de la cérémonie, contraintes de boulot obligent. Mais, ils ont néanmoins contribué à l’organisation de l’arbre de Noël dont l’initiative émane du personnel féminin.

« Les hommes nous soutiennent beaucoup », a dit Jocelyne Dabiré. Pour cet arbre de Noël, « dédicace spéciale » est faite aux orphelins de policiers.

L’association des fonctionnaires féminins de la Police National a été créée en 2010. Elle a pour objectif de promouvoir la femme policière.

« Comme c’est un corps spécifique, il est donc important qu’on parle d’une même voix », souligne la vice-présidente de l’association, qui compte autour de 250 membres.

Elle est ouverte à toute policière dès sa sortie de l’école. C’est au travers de l’association que les policières arrivent « à se faire entendre pour que certaines décisions soient prises en tenant compte du fait » qu’elles soient femmes et qu’elles appartiennent à l’institution qu’est la Police.

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *