Sita Sangaré sur le choix de Paulo Duarte : “Il nous faut un pompier”

670 0

Après le départ du Franco-allemand Gernot Rohr, la FBF s’est rapidement trouvé un entraîneur en la personne de Paulo Duarte parti de cette même équipe il y a quatre ans. Pour Sita Sangaré le Président de la Fédération burkinabè de football (FBF), Paulo Duarte est l’homme de la situation. Il a expliqué pourquoi.

Sita Sangaré (droite) pense que Sita Sangaré a les qualités pour donner un nouveau dynamisme aux Étalons
Sita Sangaré (droite) pense que Sita Sangaré a les qualités pour donner un nouveau dynamisme aux Étalons

Paulo Duarte doit qualifier les Étalons à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017. Lors de la conférence de presse de présentation du nouveau sélectionneur Paulo Duarte ce mardi 5 janvier 2016, son employeur, la Fédération burkinabè de football (FBF) avec Sita Sangaré à sa tête, a donné les raisons de ce choix. « Il s’agit de sa connaissance du groupe pour l’avoir entraîné de 2008 à 2012, sa rigueur dans le travail et sa capacité à relever les défis », a expliqué Sita Sangaré.

Selon certaines rumeurs, le retour de Paulo Duarte s’explique par le lobbying mené par des joueurs mais aussi par des hommes de médias et manageurs. Sita Sangaré réfute tout cela. « Il ne s’agit donc pas d’un choix irréfléchi ou sans bases objectives, et encore moins, d’un choix basé sur une quelconque affinité ou de copinage », mentionne le Président de la FBF. Sita Sangaré constate que des voix se sont élevées pour désapprouver le retour du Portugais sur le banc des Étalons tandis que d’autres ont applaudi. Il trouve que ces réactions sont normales dans un domaine aussi passionné que le football.

C’est pourquoi la FBF assume cette décision. « Je dois aussi ajouter que la vie est faite de choix et nous avons fait le choix de Paulo Duarte pour mettre, sinon remettre, son expérience et son savoir-faire au service des Etalons », a argumenté Sita Sangaré. Toujours dans ce sens, Sita Sangaré insiste : «Nous ne pouvions pas renouveler le groupe pour affronter les échéances qui s’offrent à nous. Mais il fallait aller directement avec quelqu’un qui peut tirer le meilleur parti de son groupe puisque c’est lui qui l’a largement mis en place ».

« C’est au pied du mur qu’on reconnait le maçon »

La sélection a besoin de rigueur et de discipline. Le feu semble être dans la maison puisque Gernot Rohr n’a pas atteint ces deux objectifs qui lui étaient fixés lors de son arrivée en mars 2015. « Nous pensons qu’il nous faut un pompier et Gernot Rohr étant parti, Paulo Duarte peut très bien faire l’affaire », a encore affirmé le patron du football burkinabè qui demande à la presse de respecter ce choix car pour lui « c’est au pied du mur qu’on reconnait le maçon » mais aussi  « même quand vous dansez dans de l’eau, il y a des personnes qui trouverons que vous soulevez de la poussière ».

Pourtant les Étalons, sous la houlette de Gernot Rohr, étaient déjà en course pour les éliminatoires de la CAN 2017 et la Coupe du Monde 2018. Malgré cela, Sita Sangaré reste sur sa position. « Au regard du laxisme qu’il y avait dans le groupe, nous nous sommes dit qu’il était difficile de se qualifier à la CAN parce que quand la journée va être bonne, vous ressentez les prémices pendant la nuit” », relève t-il. La première sortie de Paulo Duarte est prévue pour le 26 mars 2016 au Stade du 4 août Ouagadougou contre l’Ouganda.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *