Paul Kaba Thiéba : “Je prends l’engagement d’être à la hauteur de la tâche”

643 0

Nommé le 6 janvier 2016, première rencontre ce jeudi 7 janvier 2016 entre la presse et le Premier ministre Paul Kaba Thiéba. « Il n’y aura pas de questions, le premier ministre a juste un message à passer », a indiqué le maitre de cérémonie avant que le premier ministre Paul Kaba Thiéba ne prenne la parole.

Mes responsabilités. Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a déclaré que « c’est un grand honneur que le chef de l’Etat » l’a fait en l’invitant « à venir diriger le gouvernement de notre pays. Je remercie infiniment le président de la république pour cette marque de confiance ».

Aussi promet-il, « je prends l’engagement d’être à la hauteur de cette confiance », tout en rappelant le contexte dans lequel la primature lui a été confiée : « notre pays a été secoué depuis l’année dernière par une crise politique assez grave, celle de l’insurrection populaire qui a mis fin à un régime qui était dévoyé par la population ».

Le courage de la jeunesse. Le premier ministre dans son adresse s’est longuement prononcé sur le rôle de la jeunesse burkinabè dans les différentes crises que le pays a connu. « Les jeunes de ce pays ont pris la responsabilité de marcher dans la rue, de braver les armes, la mort pour mettre fin à ce régime (celui de Blaise Compaoré, ndlr) », a commenté Paul kaba Thiéba.

Le rôle de cette même jeunesse lors du coup d’Etat a été salué : « les jeunes se sont aussi battus contre la tentative de récupération du pouvoir à travers le coup d’Etat manqué. Ce courage de la jeunesse, cette clairvoyance de la jeunesse, cette détermination nous interpelle ».

Un changement. Le souvenir des martyrs qui sont tombés lors de ces deux évènements, l’insurrection et la farouche opposition du putsch, selon le premier ministre « démontre à souhait que la jeunesse burkinabè aujourd’hui est mature et a besoin d’un changement qui soit à la hauteur du sacrifice consenti ».

Un gouvernement. « Dans les jours qui suivent, j’entreprendrai sous l’autorité du chef de l’Etat, les démarches nécessaires pour la constitution d’un gouvernement », a également informé le premier ministre.

« Et j’ai bon espoir, poursuit-il, que dans les jours qui viendront, je ne peux pas vous donner une date précise, nous aurons un gouvernement qui sera à la hauteur des attentes, des défis ».

Yannick SAWADOGO

Burkina24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *