Dédougou/Koudougou : « NEERE » pour en finir avec les déchets  

619 0

A l’instar de nombreux pays dans le monde et spécifiquement en Afrique, la gestion des déchets pose d’énormes problèmes au Burkina Faso. Pour ce faire, le Groupe de recherche et d’analyse appliquées pour le développement (GRAAD), met en œuvre avec l’appui de l’union européenne à travers le projet Switch Africa Green,  le projet « NEERE » (qui en langue locale signifie joli ou propre) sur une durée de deux (02) ans, pour l’émergence de « villes propres et durables » grâce à  une bonne gestion des déchets  dans les Communes de Dédougou et de Koudougou.  

Le 7 janvier 2016, le GRAAD a ainsi organisé à Dédougou, un atelier pour faire connaître le projet dans son ensemble, présenter et discuter les grandes lignes et de la méthodologie de l’étude-diagnostic prévue et susciter la mobilisation et la pleine participation des partenaires durant tout le processus.

Les participants de cet atelier étaient constitués du personnel de GRAAD, du personnel des communes de Dédougou et Koudougou affecté au projet, des représentants des entreprises de collectes de déchets associées au projet et de quelques personnes ressources clefs de la région venant des Organisations  de  la  société  civile (OSC), des Partenaires techniques et financiers (PTF) et des collectivités  locales.

Le projet « NEERE »  qui sera exécuté dans les communes de Dédougou et de Koudougou ciblera les organisations paysannes, les agriculteurs, les associations et autres acteurs travaillant dans le  domaine de la gestion des déchets ménagers et administrations communales des Communes de Dédougou et Koudougou et selon les organisateurs, cela devient nécessaire.

En guise d’illustration, rien que dans le domaine agricole, la mauvaise gestion des déchets fait perdre à la commune de Koudougou près de 5,984 milliards de FCFA chaque année.

Et malgré l’adoption le 20 mai 2014, de la loi n°017/AN portant interdiction de l’usage des sachets et emballages plastiques non biodégradables, les comportements n’ont quasiment pas changé. Le projet « NEERE » vise alors à contribuer à l’émergence de communes assainies/propres fondées sur un système de gestion intégré et durable des déchets.

Ainsi, durant cet atelier les participants se sont imprégnés de la méthodologie du projet « NEERE », ont discuté de l’échantillon d’étude et de sa validation et défini les pistes potentielles de collaboration avec les partenaires.

Yannick SAWADOGO 

Burkina 24 

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *