Elections 2015 : 241 cas de corruption électorale recensés par le RENLAC

454 0

La sentence est du Réseau de lutte anti-corruption (RENLAC). Lors des élections couplées du 29 novembre 2015, “très peu sont les partis politiques et autres candidats qui n’ont pas pratiqué la corruption électorale”.

Le REN-LAC n’est pas satisfait du comportement des partis politiques et des candidats aux élections présidentielle et législatives du 29 novembre 2015, en matière de lutte contre la corruption électorale. “(…) On peut affirmer que très peu sont les partis politiques et autres candidats qui n’ont pas pratiqué la corruption électorale”, a déclaré le Dr Dr Claude Wetta dans sa déclaration liminaire à une conférence de presse ce 12 janvier 2016.

Les actes constitutifs de corruption électorale ont été observés tant avant et que pendant la campagne électorale. Avant, les observateurs déployés par la structure ont effet recensé des meetings politiques avant l’ouverture de la campagne, des visites à des autorités coutumières et religieuses organisées par des responsables de partis politiques  et des distributions d’argent, de carburant, de motos  lors des meetings et des visites aux autorités. Quelques exemples ont été recensés :

*Le 11 août 2015 aux secteurs 24 et 25 de Bobo Dioulasso des responsables du parti MPP ont distribué des pagnes et de l’argent (3000f CFA/femme) à des femmes pour qu’elles participent au meeting organisé par le MPP

*Le 28 août 2015 dans les secteurs 8 et 13 de Ouahigouya, des frais de carburant ont été remis à des jeunes pour qu’ils participent massivement à l’accueil du Président du parti UPC. En outre lors de la visite du Président du parti au Naaba Kiiba, une enveloppe a été remise au roi. Enfin la somme de 25 000f a été offerte à un groupe de femmes, à des jeunes ainsi qu’aux anciens du secteur.

Les actes portant atteinte à l’intégrité ont également été observés pendant la campagne électorale. Le REN-LAC a ainsi recensé 241 cas de corruption électorale. Voici quelques exemples notés par la structure :

*Le 09 novembre 2015, au secteur 5 de Bobo-Dioulasso, des responsables du MPP ont assuré le paiement de carburant (station à Kuinima situé face au camp militaire) à tout véhicule voulant assurer le transport des participants au meeting avec l’obligation de coller des affiches du parti, et de porter des tee-shirts au couleur du parti.

*Le 09 novembre 2015 au secteur 3 de Kaya, des responsables du parti UPC ont offert des frais de carburant (1000f/moto), et des frais de restauration (1500f/personne) à des participants au meeting.

*Le 29/11/15 à Bobo Dioulasso un comité mis en place par le MPP était chargé de mobiliser les populations pour aller voter. Ce comité tournait dans le quartier de Colma pour mobiliser l’électorat du MPP avec 2000F par citoyen à condition d’exprimer sa volonté de voter pour le MPP et d’avoir sur soi une pièce d’identité et sa carte d’électeur.

*Le 29/11/15 à Manga le MPP distribuait de l’argent à certaines personnes (1000F à 2000F) pour les inciter à aller voter

*Le 27 Novembre 2015, l’UPC était en tournée dans la ville de Tenkodogo, on distribuait des billets de banque (1000F à 5000F) à chaque carrefour où sont regroupés des habitants du quartier. C’était autour de 16 H.

*Le 25 octobre 2015, le candidat Issaka ZAMPALIGRE a fait don de 8 motos à des chefs traditionnels (Bitou, Barré, Lèdabi, Lambo, Tougaré, Zéké, Samannaaba, Louarga) afin d’obtenir leur soutien lors des élections.

*Le 08 novembre 2015, à Bobo-Dioulasso dans l’Arrondissement 5 au secteur 3, le parti le Faso Autrement a fait servir du carburant (1000f/engin à la station ORYX rue Vicens) pour motiver les citoyens à participer à son meeting.

Le secrétaire exécutif du REN-LAC a cependant tenu à préciser que la publication de ces résultats n’a pas pour objectif de remettre en cause la crédibilité du scrutin. Elle vise plutôt à interpeller les acteurs politiques, la société civile, la Cour des comptes et l’opinion nationale, selon les termes du Dr Wetta, “qu’il est temps de trouver des solutions à cette situation de corruption électorale si on veut faire des élections, un moyen objectif pour choisir des responsables crédibles et légitimes pour gouverner notre pays“.

Synthèse de Abdou ZOURE

Burkina24


Répartition du nombre de citations des cas d’irrégularités commises par des partis ou formations politiques indépendants selon les différentes localités (source RENLAC)

Parti ou Formation politique et indépendant Nombre de citations % citations Localités concernées
Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) 121 50,21 Bobo ; Manga, Ouaga, Tenkodogo ; Dédougou, Ouahigouya ; Koudougou, Fada
Union pour le Progrès et le Changement (U.P.C) 33 13,69 Banfora ; Bobo ; Manga, Ouaga, Tenkodogo ; Dédougou, Ouahigouya ; Koudougou, Fada, Dori, Kaya
Congrès pour la Démocratie et le Progrès (C.D.P) 24 9,96 Banfora ; Bobo, Tenkodogo ; Ouahigouya ; Koudougou, Kaya
Front des Forces Sociales (F.F.S) 8 3,32 Bobo ; Tenkodogo ; Dédougou
Parti pour le Développement et le Changement (P.D.C) 7 2,90 Banfora, Koudougou, Dori
Rassemblement des Démocrates pour le Faso (R.D.F) 7 2,90 Dori, Ouahigouya
Alliance pour la Démocratie et la Fédération / Rassemblement Démocratique Africain (A.D.F/R.D.A) 6 2,49 Ouahigouya
FASO AUTREMENT 6 2,49 Banfora, Dédougou
Issaka ZAMPALIGRE 5 2,07 Tenkodogo, Ouahigouya
Mouvement pour la Démocratie en Afrique (M.D.A) 5 2,07 Bobo, Ouahigouya
Parti de la Renaissance Nationale (PA.RE.N) 3 1,24 Fada, Tenkodogo
Parti pour la Démocratie et le Socialisme/Parti des Bâtisseurs (P.D.S/METBA) 3 1,24 Dédougou, Dori
Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (U.N.I.R/PS) 3 1,24 Bobo, Kaya
Convergence Patriotique pour la Renaissance/Mouvement Progressiste (C.P.R/M.P) 2 0,83 Koudougou (Kindi)
Ligue des Jeunes pour l’Emploi et la Formation (L.J.E.F) 2 0,83 Dori
Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) 2 0,83 Ouahigouya, Tenkodogo
Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) 2 0,83 Dédougou, Ouahigouya
Rassemblement Des Républicains (R.D.S) 1 0,41 Ouahigouya, Dori
Françoise TOE 1 0,41 Tenkodogo
Total 241 100

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre