Six membres du CAMES étaient à l’intérieur du Splendid Hôtel

341 0

Six membres du CAMES (Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur) étaient à l’intérieur de l’hôtel Splendid au moment de l’attaque des terroristes ce 15 janvier 2016. Dans cette déclaration, Pr. Bertrand Mbatchi, le Secrétaire général de l’institution informe qu’ils ont pu être libérés sains et saufs.

Comme vous savez, une attaque terroriste est survenue ce vendredi 15 janvier 2016, dans l’après-midi à l’Hôtel Splendid de Ouagadougou (Burkina Faso).

Nos pensées sont dirigées vers les victimes et les blessés de cette agression gratuite, commise par des individus animés par l’ignorance, la haine et l’intolérance. Nos sympathies vont aux familles éplorées, leurs proches et leurs amis.

Des membres du Comité de Suivi et de Pilotage du Plan Stratégique de Développement du CAMES (CSP/PSDC) étaient présents dans cet hôtel, pour bénéficier d’un renforcement des capacités dans le cadre de l’exploitation dudit plan. Il s’agit de Pr. Claude LISHOU, Pr. Abou KARAMOKO, Pr. Severin AKE, Pr. Mamadou SARR, Dr. Jacques MAVOUNGOU et M. Ulvick HOUSSOU.

Dans la nuit nous avons établi le contact direct avec certains d’entre eux et nous remercions la Divine Providence en vous rassurant que les 6 membres du CSP/PSDC et les 2 formateurs présents à Splendid ont pu être libérés sains et saufs. Nous restons admiratifs devant leur courage face à leur destin.

Au nom de la communauté universitaire de l’espace CAMES, je tiens à rendre hommage aux forces de l’ordre burkinabè, françaises et américaines, qui ont fait preuve de courage et de professionnalisme, dans le cadre de l’opération qui a permis de libérer les otages de cet imbroglio.

Pr. Bertrand MBATCHI

Secrétaire général du CAMES

Grand Chancelier de l’OIPA/CAMES

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre