Attaques terroristes: Le Mali au chevet du Burkina

447 0

« Le peuple du Mali se sent particulièrement frappé à travers le Burkina Faso par cette violence ». Il a donc dépêché son Premier ministre Modibo Keita pour témoigner la compassion du peuple frère malien à celui burkinabè. Il a été reçu à sa descente d’avion ce dimanche 17 janvier 2016 par son homologue burkinabè Paul Kaba Thiéba.

Modibo Kéita s’exprime

Burkina24

Le vendredi 15 janvier 2016, le Burkina a été frappé au cœur de sa capitale Ouagadougou. Les condamnations ont fusé de partout. Au-delà des condamnations, il y a les témoignages de compassion à l’endroit du peuple du Burkina. Au regard de la dure épreuve, le peuple frère du Mali a dépêché son Premier ministre Modibo Keita.

« Le peuple du Mali se sent particulièrement frappé à travers le Burkina Faso par cette violence. Le Mali l’a connu. Le Mali le connait », a –t-il dit.

Mais l’important pour Modibo Keita, c’est de prendre conscience du fait que l’ennemi cherche absolument décourager. « Nous devons refuser de nous perdre ensemble et accepter de nous sauver ensemble », a-t-il   déclaré.

La communauté malienne l'attendait à sa descente d'avion.
La communauté malienne l’attendait à sa descente d’avion.

Modibo Keita souhaite la conjugaison des efforts pour venir à bout du terrorisme. Assurer le bien-être des populations est ce qu’il y a de primordial pour lui. « Nous avons aujourd’hui la responsabilité de conjuguer nos efforts comme dans une espèce d’union sacrée pour lutter contre les ennemis de la paix et de la tranquillité », a déclaré le Premier ministre malien. Seul compte pour lui, de trouver une solution aux besoins les plus pressants des populations afin d’améliorer leurs conditions de vie et d’existence.

Pour le Premier ministre malien, l’essentiel, c’est de pouvoir se relever. Donc « qu’à cela ne tienne, ceci fait partie également du parcours des grands peuples qu’il faut assumer »

Sa visite tient également lieu d’encouragement au peuple burkinabè dans la lutte qu’il mène « désormais » au quotidien contre le terrorisme. Frappé au cœur de sa capitale Bamako, le 20 novembre 2015, le Burkina était parmi les tout premiers à faire le déplacement pour aller  voir et  exprimer son soutien au peuple du Mali.

Le Premier ministre malien (à gauche) à sa sortie d'audience.
Le Premier ministre malien (à gauche) avec son homologue burkinabè

Le Président de la transition Michel Kafando avait dépêché le 23 novembre, le Premier ministre Yacouba Isaac Zida pour témoigner la compassion du peuple du Burkina à celui du Mali. « Nous vous encourageons à concevoir cela comme étant des éléments faisant partie de la vie de la nation. Nous nous sentons durement éprouvé. Mais nous devons faire en sorte que le mal ne triomphe pas sur le bien », a dit Modibo Keita.

C’est donc tout naturellement qu’il est venu « porter un message du Président Ibrahim Boubakar Keita à son frère le Président Kaboré et exprimer la compassion et la solidarité du peuple du Mali ».

Oui Koueta

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *