Retour sur l’attaque à Tin-Abao et l’identité du gendarme décédé

192 0

Le Burkina continue de dénombrer les victimes des différentes attaques qu’il a subies ce 15 janvier 2016. Aux environs de 14h ce vendredi funeste, un groupe d’individus prennent en embuscade une équipe de la délégation spéciale de la mairie de Tin-Akoff de retour d’une attribution de boutiques au marché de Tin-Abao, village situé à une quarantaine de kilomètres de Tin-Akoff, selon la RTB.

L'état du  véhicule après l'attaque
L’état du véhicule après l’attaque

Neuf personnes étaient à bord du véhicule, notamment quatre membres de la mairie et cinq gendarmes.

Après avoir actionné un engin explosif au passage de la voiture, les assaillants ont tiré à la kalachnikov sur les occupants, puis  ont utilisé une roquette.

Après une heure de combat, un civil perd la vie, de même qu’un des gendarmes, en l’occurrence le Maréchal-de logis chef Alain Kaboré.

Deux gendarmes sont aussi  blessés. Les assaillants prennent ensuite la fuite vers la frontière du Mali. Les gendarmes seront évacués sur Ouagadougou. Si la vie du premier est hors de danger, le second est toujours en réanimation, selon les dernières informations.

Burkina24

Le reportage de la RTB

Burkina24

 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre