Attaques au Burkina: Les partis politiques de l’ex-CFOP invitent les populations à éviter la stigmatisation

487 0

Dans cette déclaration, les partis politiques membres du Cadre des concertations des partis politiques, regroupant les membres de l’ex-chef de file de l’opposition politique, appellent les Burkinabè à rester dignes et à éviter la stigmatisation suite après les attentats terroristes du 15 janvier 2016.

Chers compatriotes,

Vaillant peuple du Burkina Faso,

Le vendredi 15 janvier 2016, la mère patrie a subi des attaques terroristes meurtrières, d’une ampleur sans précédent. En effet, en début de soirée le café Cappuccino et le Splendid hôtel situés sur l’avenue Kwame N’Krumah ont été pris pour cibles par des « djihadistes » qui y ont froidement assassiné et blessé de paisibles citoyens burkinabè et étrangers.

Plutôt dans la journée, des assaillants non identifiés avaient lâchement attaqué une patrouille de la gendarmerie nationale à Tin Abao dans la commune de Tin Akoff, faisant deux victimes. Pour couronner le tout, nous apprenions plus tard dans la nuit l’enlèvement du docteur Eliot, médecin de nationalité autrichienne, et son épouse, installés depuis 1972 à Djibo où ils tiennent un hôpital social au service des populations.

Le cadre de concertation des partis politiques(CCPP) :

– condamne fermement ces actes d’une barbarie inhumaine

– s’incline sur la mémoire des victimes décédées et présente ses condoléances les plus attristées à leurs familles

– traduit toute sa solidarité aux innombrables blessés et leur souhaite un prompt rétablissement apporte son soutien aux nouvelles autorités de notre pays et réaffirme sa disponibilité à l’instar de tous les Burkinabè à les accompagner dans la lutte permanente contre ces forces du mal

– encourage et félicite nos forces de défense et de sécurité (FDS) pour le travail accompli, remercie les forces spéciales françaises et américaines pour leur appui inestimable

– remercie la communauté internationale pour la condamnation sans ambages de ces actes de terrorisme

– invite les populations à rester dignes en évitant toute stigmatisation d’ordre ethnique, racial ou religieux, invite l’ensemble du peuple à la vigilance et à une franche collaboration avec nos services de sécurité en dénonçant sans hésitation tous cas jugés suspects

– appelle les dirigeants de la sous-région ouest africaine à un pacte communautaire de lutte contre le terrorisme.

Dieu bénisse le Burkina Faso

Pour le CCPP

Adama KANAZOE

Président du mois



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *