Salif Diallo : « Nous n’allons plus accepter que ces fous s’attaquent à notre pays »

136 0

Lors de la plénière de ce mardi 19 janvier 2016, les députés ont été informés des dernières évolutions de la situation nationale marquée par les attaques terroristes sur le sol burkinabè.

Bien avant le début de cette séance plénière, une minute de silence a été observée en la mémoire des personnes tombées lors des attaques de Ouagadougou et de Tin Akoff. Le président de l’Assemblée nationale, Salif Diallo a, au nom de tous les députés, condamné « fermement ces attaques barbares et inexplicables par les groupes djihadistes ».

Conformément à l’article 51 de la Constitution, le Président du Faso a fait parvenir une note d’explication aux parlementaires. Celle-ci a été lue par le président de la commission défense et sécurité, Halidou Sanfo.

Il ressort que les attaques de l’hôtel Splendid et du restaurant Cappuccino ont fait 30 victimes dont neuf Burkinabè et cinq personnes de nationalité encore inconnue. Aussi, Salif Diallo a appelé les députés « à réfléchir sur des lois pouvant garantir la sécurité au Burkina (…). Nous n’allons plus accepter que ces fous s’attaquent à notre pays », ajoute-t-il.

Les parlementaires vont dans les prochains jours, à travers une délégation, rendre visite à quelques familles de personnes touchées lors des attaques de Ouagadougou.

Yannick SAWADOGO

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre