Ouagadougou : Un incendie à Kalgondé et un fraudeur de motos arrêté sur Kwamé N’krumah

158 0

Depuis les attentats terroristes du 15 janvier 2016, quelques incidents ça et là créent quelques instants de panique au niveau des populations. C’est le cas à Saaba ce lundi et cet après-midi sur l’avenue Kwamé N’krumah et dans le quartier Kalgondé ce mercredi.

Trafiquants de motos sur Kwamé N’Krumah

L’incident le plus récent est celui qui s’est déroulé ce mercredi 20 janvier 2016 aux environs de 14h sur l’Avenue Kwamé N’Krumah à  Ouagadougou. Selon les témoignages recueillis sur place, trois présumés trafiquants de motos (ces jeunes qui convoient frauduleusement des motos depuis la frontière du Burkina), roulant en pleine vitesse, ignorant sans doute ce qui s’était produit sur l’avenue, ont foncé sur les policiers en faction.

https://twitter.com/ludilani/status/689807536258732032%20

https://twitter.com/ludilani/status/689808150715863040%20

L’un d’eux a renversé une femme, une journaliste. Sous les tirs de sommation des policiers, ce dernier s’est arrêté et a été mis aux arrêts par les forces de l’ordre. Les deux autres ont rebroussé chemin.

Quant à notre consœur, contactée, elle a affirmé qu’elle n’était pas gravement blessée, mais s’est rendue dans un centre de santé pour parer à toute éventualité.

Incendie à Kalgondé

Les camions victimes de l'incendie à Kalgondé © Burkina24
Les camions victimes de l’incendie à Kalgondé © Burkina24

Le second incident, qui s’est produit presque au même moment mais à plusieurs kilomètres plus à l’est de la capitale, c’est l’incendie de quatre camions  dans le quartier Kalgondé. Selon notre reporter sur place, il s’agit d’un incendie accidentellement déclenché par un soudeur, notamment par une explosion de gaz.

Ce qui reste des camions calcinés  © Burkina24
Ce qui reste des camions calcinés © Burkina24

Karim Kobo, membre   de l’OTRAF (organisation des transporteurs du Faso), explique : “On est arrivé trouver 4 véhicules en feu. Après les renseignements, on nous a dit que les deux véhicules sont remplis de sésame et les deux autres véhicules sont vides. Que c’est par rapport à une soudure de gaz. Le gaz s’est explosé et cela a provoqué l’accident”. 

Il n'est noté que des dégâts matériels © Burkina24
Il n’est noté que des dégâts matériels © Burkina24

Le soudeur, blessé par brûlures, a été évacué. Les sapeurs-pompiers sont venus à bout de l’essentiel du feu aux environs de 15h. Selon le bilan provisoire donné par les sapeurs-pompiers, outre le seul blessé signalé, il n’est noté que des dégâts matériels.

Pétards à Saaba

Le troisième incident, plus ancien, date de la soirée du lundi 18 janvier 2016, dans la commune de Saaba. Des détonations ont créé la panique au sein des riverains qui ont vite déserté l’endroit.

Selon des informations obtenues de sources sécuritaires, il s’est avéré, après une intervention de la police,  qu’il s’agit, en réalité de pétards, qui ont été utilisés, malgré l’interdiction édictée par le ministère de la sécurité, pour fêter quelque heureux évènement.

Oui KOETA

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre