Burkina : “Tentative d’incursion” dans un dépôt d’armes non loin de Ouagadougou

641 18

Des individus ont tenté ce 22 janvier 2016 au petit matin de prendre le dépôt d’armes de Yimdi à la sortie Ouest de la ville de Ouagadougou. Ces individus seraient des “éléments récalcitrants” de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), selon un communiqué des Forces armées nationales qui, rassure par ailleurs que le site sous contrôle des forces de défense et de sécurité”.

« La tentative d’incursion» a eu lieu aux environs de 3h du matin ce 22 janvier 2016 et aucune victime n’a été signalée, selon toujours le communiqué. Il n’y a cependant pour le moment pas d’informations quant à la neutralisation ou non desdits éléments ni si ces derniers ont pu arriver à leurs fins.

Les FAN ont appelé les populations à signaler toute activité ou individu suspects aux numéros suivants: le 16, le 17 ou le 1010.

Sur les lieux, au environs de 10h,  le dépôt est actuellement sécurisé par les Forces de l’ordre et l’accès au site est interdit. Les commerces aux abords de la route Ouaga – Bobo ont rouvert et la vie semble se dérouler normalement. Le trafic routier n’a pas été estompé et les camions, les cars de transport en commun et autres usagers circulent sur l’axe après des fouilles habituelles des Forces de l’ordre.


Le communiqué du ministère de la défense nationale et des anciens combattants

Dans la nuit du 21 au 22 janvier 2016 aux environs de 3h du matin, une tentative d’incursion n’ayant fait aucune victime a eu lieu au niveau du magasin d’armement de Yimdi. Les auteurs de cette tentative ont été identifiés comme étant des éléments récalcitrants de l’ex-RSP. Le site est sous contrôle des Forces armées nationales et le dispositif de surveillance a été renforcé. Il est encore rappelé aux populations de signaler aux Forces de défense et de sécurité tous individus ou activités suspects aux numéros verts suivants : le 16, le 17 ou le 1010.

Ouagadougou, le 22 janvier 2016

Colonel U. Williame Yaméogo

Directeur de la communication et des relations publiques des Armées


Le trafic routier n’a pas été estompé et les camions, les cars de transport en commun et autres usagers circulent sur l’axe après des fouilles habituelles des Forces de l’ordre. La vie semble donc se dérouler normalement. Quelques images recueillies sur place.

DSC_0001

????????????????????????????????????

12507612_982431788499946_307357242100372553_n 12540948_982431545166637_7997867035926627167_n (1)

 


Yannick SAWADOGO

Abdou ZOURE

Noufou KINDO



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *