Irène Tassambedo sur les attaques terroristes : « Nous allons continuer à danser »

575 0

« Kombibissé» est le spectacle en diffusion à la Maison du peuple de Ouagadougou et ce pour jusqu’au 29 janvier 2016. Annulé en solidarité aux victimes de l’attaque terroriste du vendredi 15 janvier la programmation a repris ce mercredi 20 janvier 2016.

« Kombibissé » est un spectacle de danse urbaine, danse traditionnelle, la chorégraphie, danse contemporaine. Un brassage de toutes les danses qui donne à voir un spectacle de1h 30mn.

Le programme a connu une interruption due à l’attaque terroriste du vendredi 15 janvier à Ouagadougou en solidarité aux victimes.

Repris le mercredi 20 janvier, la mobilisation a pris un coup mais Irène Tassembedo n’est pas gagnée par le découragement et appelle la population à venir voir le spectacle en signe de contestation des actes de barbarie posées par les terroristes.

« On n’a pas joué vendredi samedi et dimanche mais on ne cède pas, on ne baisse pas les bras. Nous on veut continuer à danser. S’il y a la peur alors il faut rester sous son lit et ne pas sortir. Nous n’avons pas peur mais on fait attention. On doit toujours danser parce que c’est ça notre vie et nous allons continuer à danser », dit-elle.

Même son de cloche chez les spectateurs. « Non, nous avons pas peur, parce que personne ne peut m’empêcher de vivre », dit Carlos, qui continue   « Moi je veux vivre, j’ai envie de me divertir. Je viens suivre mon spectacle. On ne vit qu’une fois et puis c’est tout ».

Le ministre de la culture, des arts et du tourisme, Tahirou Barry, à deux jours de sa prise de fonction, a effectué le déplacement pour soutenir l’artiste.

« J’ai assisté à un très beau spectacle et je pense que la culture burkinabè gagnerait à voir cette danse qui est vraiment originale et qui fait la fierté de la culture burkinabè », a-t-il apprécié.

Pour lui, au-delà de la psychose, si des efforts sont faits, il y aura une grande mobilisation pour le spectacle.

Revelyne SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *