Attaques de Ouagadougou : Retour au Splendid Hôtel

379 0

Le 15 janvier 2016 aux environs de 19h, des assaillants sèment feu, terreur, mort et désolation sur l’Avenue Kwamé N’krumah à Ouagadougou. Le café-restaurant Cappuccino et le Splendid Hôtel essuient la furie des terroristes. Dix jours après, le Splendid Hôtel et son personnel se remettent petit à petit et annoncent pour bientôt, la réouverture.

Retour en vidéo

Burkina24

Rabi Yambogo, chargé des relations clientèle, se rappelle cette soirée funeste. Une cérémonie de présentation de vœux se tenait à l’hôtel. Mais le gros des invités était déjà parti quand les coups de feu ont éclaté. « Le personnel n’a pas cherché immédiatement à sauver sa peau », confie-t-il. Les travailleurs, une centaine environ, sont restés et ont essayé d’aider les clients à s’enfuir.

La devanture du Splendid Hôtel a été léchée par les flammes © Burkina24
La devanture du Splendid Hôtel a été léchée par les flammes © Burkina24

Rabi Yambogo déclare qu’il n’y a pas eu de morts parmi les clients du Splendid Hôtel. Mais, ajoute-t-il, un sapeur-pompier de l’ASECNA a succombé à ses blessures, après avoir tenté de venir en aide à un blessé. A part cela, dit-il, l’hôtel n’a enregistré que des blessés parmi les clients.

Les responsables de Splendid Hôtel annoncent la réouverture pour bientôt © Burkina24
Les responsables de Splendid Hôtel annoncent la réouverture pour bientôt © Burkina24

« A la date d’aujourd’hui, nous avons pu contacter ceux qui ont séjourné à l’hôtel. Les blessés que nous avons enregistrés se portent bien à la date d’aujourd’hui », résume Geneviève Traoré/Zoma, assistante commerciale à Splendid Hôtel. Elle précise par ailleurs que des visites ont été organisées à l’endroit des victimes.

Réouverture bientôt

Concernant les dégâts, ils ont été notamment causés par l’incendie de voitures devant l’hôtel, lequel incendie a léché la devanture de l’hôtel et défiguré la réception.

Le toit de la réception © Burkina24
Le toit de la réception © Burkina24

Dans la centaine de chambres que compte l’établissement, ce sont l’intervention des forces de sécurité et les actions des terroristes qui ont endommagé des portes qui ont été défoncées. Mais Rabi Yambogo ne dresse pas de bilan chiffré pour le moment, car l’heure est d’abord à compatir à la douleur des parents des victimes et aussi de leur voisin du Cappuccino, qui a le plus souffert de ces attentats.

Néanmoins, il annonce pour bientôt la réouverture de l’hôtel, car, dit-il, il ne faudrait pas aider les terroristes à atteindre leur objectif. «L’objectif premier de ces assaillants, avance-t-il, c’est de nous ôter toute envie de vivre, de pouvoir circuler au Burkina. On rassure nos clients que nous allons rouvrir très bientôt ».

Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre