Attaques de Ouagadougou: Les Burkinabè de Montréal solidaires des familles des victimes

599 0

Un peu partout dans le monde, des marches spontanées de soutien ont été organisées à la suite des attaques en soutien au peuple burkinabè. C’est le cas des Burkinabè vivants à Montréal. Ils sont sortis ce 23 janvier 2016 pour exprimer leur solidarité aux familles des victimes.

Aux terroristes. « Leur projet de terreur qu’ils veulent faire passer au Burkina ne passera pas. Nous allons rester solidaires. Nous allons rester unis. Le Burkina Faso restera debout et leur projet sera un échec ». C’est le message que lance Ismaël Aziz Daboné, le Président de l’Association des Burkinabè du Grand Montréal (ABGM) aux terroristes qui s’en sont pris à ses compatriotes et aux autres victimes au cours de leur folle aventure.

Lui et ses compatriotes sont sortis adresser à leurs frères et sœurs burkinabè que « les Burkinabè de Montréal et la communauté burkinabè de tout le Québec sont solidaires avec eux ». Il n’y a pas que les Burkinabè qui ont participé à la marche de soutien.

Marche de soutien des Burkinabè de Montréal

Burkina24

Des habitants de Montréal, solidaires du peuple burkinabè, se sont joint à l’élan patriotique des Burkinabè vivant à Montréal. Nathalie Roberge, ancienne coopérante était elle aussi de la partie.

« Touchée que des coopérants soient tués dans l’exercice de leur fonction » lors des attaques, elle est sortie témoigner son soutien à leurs familles ainsi qu’à celles des autres victimes.  « Je suis Burkinabè par alliance par solidarité avec le peuple burkinabè qui sur son sol a été attaqué par cet attentat. Je suis de tout cœur avec eux », a-t-elle dit.

Pour Karim Cyrille Dahani, son nom à lui résume bien la symbiose dans laquelle vivent les Burkinabè. « Vous avez déjà remarqué que c’est Karim, un nom musulman et Cyrille, un nom Chrétien. C’est réellement le symbole du Burkina Faso, un pays où on a la cohésion  entre les différentes confessions religieuses », note-t-il.

Rappel

Roch Kaboré aux “forces du mal”: « C’est mal connaitre le peuple burkinabè » !

Burkina24

Pour Karim Cyrille, il n’y a aucun doute. Et il est sûr d’une chose. C’est que  « les terroristes se sont trompés de cibles ». Et  « les Burkinabè vont rester unis et à jamais ».

Synthèse de Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *