Haye: les partisans de Laurent Gbagbo ont donné de la voix

496 0

Des militants du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo, ont effectué le déplacement de la Haye pour soutenir leur leader incarcéré suite à la crise post-électorale l’ayant opposé à Alassane Ouattara en 2010-2011. Ils espèrent également interpeller la Cour Pénale Internationale sur la nécessité d’équilibrer les poursuites qui jusque-là ne ciblent que le camp Laurent Gbagbo. Ils étaient entre 1.000 et 1.500 Ivoiriens de la diaspora mais également une importante délégation du FPI venue de la Côte d’Ivoire.  

Pour Raymond Koudou Kessié, ancien ambassadeur de Côte d’Ivoire à Paris et chef de la délégation du FPI à La Haye, « il y a des crimes, il y a eu des victimes pendant cette crise post-électorale, mais dans les deux camps. Où a-t-on vu une justice juste ne se préoccuper que d’un seul camp ? »

Il poursuit en insistant sur l’opportunité de rechercher le véritable vainqueur de la présidentielle ivoirienne en 2010: « La vérité pour nous se déclinera autour de la question : qui a véritablement gagné les élections de 2010 en Côte d’Ivoire ? Cette question, pour nous, est centrale. Si le président Laurent Gbagbo est effectivement cet imposteur, ce Monsieur qui s’est accroché au pouvoir et qui n’a pas voulu en partir, qui n’a pas voulu céder le fauteuil à celui qui, légitimement, devrait s’y asseoir parce qu’il a gagné les élections, alors Laurent Gbagbo serait tenu pour responsable de tout ce qui est advenu !

Mais si Laurent Gbagbo a gagné les élections, comme l’a précisé le Conseil constitutionnel, et était donc dans cette fonction de président de la République, cette victime-là ne saurait être transformée en bourreau. Il a défendu la République de Côte d’Ivoire contre les rebelles, organisé dans une sorte d’état-major qu’on a fini par appeler les Forces républicaines de Côte d’Ivoire ! Si on veut faire passer en pertes et profits cette question fondamentale, alors on rate l’essentiel. »

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU/Burkina24

Source: RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *