CPI : Les avocats de Laurent Gbagbo accusent la France et le Burkina

166 0

Ouvert depuis le jeudi 28 janvier dernier, le procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI), c’est au tour des avocats de l’ex-président ivoirien et son ex-ministre de la jeunesse de prendre la parole. 

Ce lundi 1er février 2016, l’équipe de défense de Laurent Gbagbo a déballé sa ligne de stratégie attaquant l’argumentation de l’accusation, regrettant que le rôle de la France et du Burkina Faso est été omis par l’accusation.

En plus de s’appesantir sur le portrait “macabre” des ex-rebelles ivoiriens, les conseils de Laurent Gbagbo conduits par Me Emmanuel Altit, ont essayé de démonter la thèse du caractère “techniciste et religieux” de la crise ivoirienne mettant en avant l’intégration des peuples vivant en Côte d’Ivoire.

Ce mardi 02 Février, c’est au tour de la défense de Charles Blé Goudé de plaider le cas de “l’ex-général de la rue” ivoirien.

A l’ouverture de ce procès Eric MacDonald, le premier substitut de la procureure Fatou Bensouda a dévoilé ses éléments d’accusation des prévenus.

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont accusés, entre autres, de crime contre l’humanité au cours de la crise postélectorale de 2010.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre